AVANCEES CONSIDERABLES DES TRAVAUX DU VILLAGE ARTISANAL

BRAZZAVILLE, 10 AOUT (ACI) – La ministre des Petites, Moyennes Entreprises (PME) et de l’artisanat, Mme Yvonne Adélaïde Mougany, a traduit sa satisfaction le 6 août dernier à Brazzaville, au terme de la visite du chantier du village artisanal dont les travaux ont connu des avancées considérables.

Ces travaux qui sont réalisés par trois sociétés, notamment Syco-Sylla Compagnie, Bacel Congo et OCBTP,  sont  financés par le fonds des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE),  à hauteur d’un milliard et demi de FCFA. Il ne reste plus qu’à terminer deux pavillons d’expositions et à apporter quelques modifications.

Trois bâtiments de type R+1, R+2 et R+4 sont déjà érigés sur ce terrain de cinq hectares. Chaque édifice comprend une salle de conférence, une salle d’expositions, des bureaux administratifs et des salles de formation.

Selon Mme  Mougany, cet  espace jouera en même temps le rôle de parc d’exposition des machines agricoles et de lieu d’expositions pour les artisans nationaux et internationaux.

Elle a annoncé que dans les prochains mois,  le village artisanal de Brazzaville pourrait être opérationnel, le temps que les problèmes des aménagements extérieurs et de l’équipement soient résolus.

La ministre des PME et de l’artisanat a également mis  un accent particulier sur la formation des artisans pour que ces derniers soient valorisés.

«L’Etat a intérêt à faire en sorte que nos artisans répondent à ces exigences pour que ce parc accueille également des artisans venus d’ailleurs», a-t-elle précisé.

«Les espaces seront réservés à ceux qui rempliront les conditions. Nous avions pris un texte qui définit les conditions permettant  de bénéficier des espaces. La démarche est simple. Il suffit d’aller à l’Agence Nationale de l’Artisanat pour se faire inscrire», a-t-elle expliqué, précisant que le secteur artisanal n’est pas un secteur de ceux qui ont manqué leur vie, car on y trouvera de grandes réussites.

«Nous sommes en train de valoriser les artisans et il n’y a pas de honte à travailler sans cravate et sans veste», a-t-elle conclu.

Les travaux de construction de ce village artisanal ont commencé en septembre 2012, rappelle-t-on. (ACI) La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *