CONSOLIDATION DE LA 3EME EDITION DE LA COLONIE DE VACANCES A OUESSO

OUESSO, 10 AOUT (ACI) – Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, a qualifié le 7 août dernier à Ouesso dans le département de la Sangha, la 3ème édition de la colonie de vacances organisée par son département en partenariat avec la Fondation Edith Lucie Bongo Ondimba (FELBO) du 7 au 21 août prochain, d’une consolidation et d’une consécration de la colonie de vacances, un dispositif qui devra déjà subsister autant qu’il devra être poursuivi.

Cette qualification a été faite à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 3ème édition de la colonie de vacances, Ouesso 2015, après celles de Djambala dans le département des Plateaux en 2013 et de Sibiti dans le département de la Lékoumou en 2014.

Selon le ministre Makosso, la colonie de vacances permet de renforcer le communautarisme et le vivre ensemble au travers de ce brassage d’enfants venus des 12 départements  du pays. «Les rencontres que les enfants organisent dans ces temps-ci, les amitiés et les liens qui se tissent dans les périodes de ce genre, sont des liens forts qu’ils garderont durant toute leur vie», a-t-il poursuivi.

A cette occasion, il a rassuré que les dispositions ont été prises pour garantir la sécurité des enfants, afin qu’ils passent de très bonnes vacances en mettant également à leur disposition une équipe de médecins, des diététiciens, des nutritionnistes qui veillent sur la qualité de la nourriture qu’on donne aux enfants et des animateurs qui ont été formés en France.

Pour sa part, le préfet de la Sangha, M. Adolphe Elemba, a pris l’engagement d’assurer la sécurité de cette colonie et d’apporter son appui matériel, annonçant à cet effet, l’offre du bois par une société forestière de la place, afin de construire immédiatement un restaurant pour les enfants.

«Notre apport sera tous azimuts jusqu’au 27 août prochain, jour de clôture de cette colonie, afin d’assurer la réussite de cet évènement», a-t-il poursuivi. Pour lui, ce brassage est un socle pour l’unité nationale.

En outre, il a rassuré le ministre de la jeunesse de son soutien, afin que soit pérennisée cette activité pour la préparation des enfants. «Il n’y a pas que la politique dans le développement d’un pays, il faut également préparer les enfants à s’aimer et à se connaître, cela est la base de l’unité nationale, de la création du sentiment de la nation congolaise qui commence par les colonies de vacances», a-t-il ajouté.

Cette 3ème édition a connu la participation de près de 450 enfants, contre 287 enfants pour celle de Djambala et 422 enfants pour celle de Sibiti, a-t-on appris.

Pour la directrice générale de la FELBO, Mme Patricia Kounkou, leur fondation s’est engagé à soutenir cette colonie parce qu’il y a une volonté dans cet évènement qui correspond à l’éthique de la FELBO qui sert l’image de Mme Edith Lucie Bongo Ondimba très sensible à l’épanouissement de l’enfant.

Plusieurs autorités administratives, politiques locales ont aussi pris part à cette activité qui a été ponctuée par un rituel traditionnel du chef coutumier de cette localité, demandant aux mannes de ce département de protéger les enfants. (ACI) Blanchard BOTE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *