RENFORCER LES CAPACITES PROFESSIONNELLES DES HOMMES DES MEDIAS

BRAZZAVILLE, 10 AOUT (ACI) – Un séminaire de formation des journalistes sportifs reporters des différents organes de  télé, radio et de la presse écrite du Congo, s’est tenu du 4 au 5 août dernier à Brazzaville,  à l’orée des 11èmesJeux  Africains, dits Jeux du Cinquantenaire,  en vue de leur permettre d’assurer avec maîtrise et efficacité le traitement des informations liées à ce grand événement

que le pays a l’honneur d’organiser pour la seconde fois de son histoire.

A l’ouverture de cette formation organisée par le CONSC grâce au concours de la solidarité olympique, le 2ème vice-président du comité exécutif du Comité National Olympique et Sportif Congolais (CNOSC), M. Emmanuel Mpioh, a indiqué que ce séminaire a pour but de faire acquérir aux journalistes certaines notions, sinon les consolider pour  permettre, dans l’exercice de leur profession, de se munir d’outils nécessaires et indispensables à la couverture des événements sportifs.

Le 2ème vice-président du CNOSC a, à cet effet, signifié que les thèmes développés par d’éminents conférenciers ont, sans doute, aidé à augmenter l’efficacité de communications des journalistes reporters. «Dès lors, ils commettront un nombre restreint d’erreurs car ils sauront davantage ce qu’ils doivent faire ou dire et de quelle manière», a-t-il dit.

Pour lui, ce séminaire a permis aux journalistes de mieux maitriser le jargon technique de chaque sport et leur permettra par conséquent d’utiliser une terminologie appropriée à chaque discipline sportive. «Communiquer de manière efficace est une attitude que chacun de vous peut acquérir pourvu qu’il ait la volonté de s’y mettre», a-t-il rappelé aux journalistes.

«Le CNOCS profite de la présente occasion pour réitérer son appel sur la paix et le fair-play qui devront régner tout au long de ces jeux», a-t-il poursuivi.

Les thèmes abordés à ce séminaire ont également permis aux participants d’approfondir les connaissances sur les lois et règlements du badminton, de l’escrime, du tennis, sur les valeurs de l’olympisme telles le fair-play et sur  la connaissance et les objectifs de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Sport (CCAS) qui est une juridiction à caractère sportif. (ACI) Sosthène MILANDOU

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *