LE MINISTRE INSTRUIT LES ANIMATEURS DE FAIRE LE SUIVI DES ENFANTS APRES LA COLONIE

BRAZZAVILLE, 27 AOUT (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, a instruit le 26 août à Brazzaville, les animateurs de la 3ème édition de la colonie de vacances «Ouesso 2015» de faire le suivi des enfants qui composaient leur équipe à travers leurs numéros de téléphone.
Cette instruction a été donnée à l’occasion de la cérémonie de clôture de la 3ème édition de la colonie de vacances qui s’est tenue à Ouesso, dans le département de la Sangha du 7 au 26 août dernier avec la participation de 579 enfants et 122 encadreurs.
Pour lui, le suivi est l’un des défis majeurs, c’est l’un des programmes pédagogiques psychosociaux de la colonie. «Il faut donc que les animateurs prennent toutes leurs responsabilités», a-t-il insisté. Cette 3ème édition a été une réussite et le gouvernement a tenu son pari d’organiser malgré toutes les difficultés, cette colonie, a renchéri le ministre.
A cet effet, il s’est réjoui de la façon dont les choses se sont déroulées et surtout le programme pédagogique éducatif que les animateurs et les responsables de cette édition ont mis au point en faveur des jeunes.
A la fin de cette cérémonie, le ministre Makosso a exhorté les enfants à assurer certains travaux domestiques, notamment laver la vaisselle, faire le lit sans toutefois faire recours aux mamans.
Pour sa part, la directrice de la colonie, Mme Germaine Batika, a demandé que les moments passés ensemble, le bon souvenir gardé de cette période, embaument la triste séparation de cette colonie, source de mélancolie. «Que tout ce qui s’est passé de désagréable soit effacé par le souvenir d’une colonie de vacances réussie à travers les ateliers socioculturels, socio-sportifs, des randonnées PDS, des excursions et des découvertes exaltantes, a-t-elle ajouté.
Le représentant des jeunes a, quant à lui, dit qu’à travers la colonie, ils ont appris que le Congo est un et indivisible, retenu le code de bonne conduite. Cette colonie, a-t-il indiqué, les a préparés à devenir des vrais citoyens capables de prendre la relève et de représenter valablement leurs parents. «C’est avec un cœur teinté de tristesse que nous disons adieu à la colonie de vacances 2015, dans l’espoir de nous revoir en 2016 dans la Bouenza», a-t-il signifié.
Ils ont remercié le Président de la République pour la paix durablement établie et pour sa détermination à désenclaver l’arrière-pays qui leur a permis de visiter le Congo avec facilité. Avant de se séparer, les enfants ont visité les installations de Kintélé, en compagnie du ministre en charge de la jeunesse et celui des sports, M. Léon Alfred Opimbat, avant de terminer par le Mémorial Pierre Savorgnan de Brazza. (ACI) Blanchard Boté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *