DES CHERCHEURS ET INVENTEURS EDIFIES SUR LE ROLE DU CATI

BRAZZAVILLE, 08 SEPT(ACI) – L’atelier sur l’utilisation de l’information en matière de brevets en vue de la création des entreprises et des emplois en Afrique tenu du 3 au 4 septembre dernier à Brazzaville, a édifié les chercheurs, inventeurs, créateurs, innovateurs et autres amoureux du savoir sur le rôle que joue le Centre d’Appui à la Technologie et à l’Innovation(CATI) en vue de pouvoir concrétiser leurs rêves de créer les entreprises.
Pendant deux jours, les participants ont suivi plusieurs thèmes animés par les experts de l’Organisation Mondiale de la Propriété intellectuelle (OMPI), entre autres, le projet CATI en tant qu’outil du plan national du développement de la propriété intellectuelle, l’utilisation de l’information en matière de brevets en vue de la création des entreprises et des emplois au Congo, ainsi que la nécessité d’utiliser les bases de données commerciales en vue d’un développement rapide de l’initiative privée.
Saisissant cette opportunité, l’un des conférenciers, M. Ituku Elangi Botoy, administrateur de projet à la section de l’appui à l’innovation et à la technologie de l’OMPI, a précisé que le projet CATI constitue un rattrapage de l’histoire dans la mesure où il met à la disposition notamment de l’Afrique, les mêmes solutions techniques et scientifiques dont elle était privée y compris les solutions modernes, afin de permettre à ce continent d’expérimenter à son tour le progrès économique et social par l’utilisation effective de ces solutions.
Ainsi, a ajouté l’orateur, grâce au CATI, les pays africains renforcent leurs bases technologiques et scientifiques à partir desquelles ils pourront se lancer à la conquête de toutes les sciences, du moins des domaines mentionnés dans leurs plans nationaux du développement de la propriété intellectuelle.
De son côté, la directrice de l’Antenne Nationale de la Propriété Intellectuelle (ANPI) du Congo, Mme Bernadette Oniangué, a fait savoir que l’installation du CATI a permis à sa structure de liaison avec l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), d’augmenter tant soit peu le volume des dépôts en matière de brevets d’invention dont 12 ont été déposés à l’OAPI en 2014.
Le lancement officiel des activités du CATI au Congo a eu lieu le 10 mai 2013 grâce à l’initiative de l’OMPI afin d’organiser naturellement des activités sur la formation aux stratégies et techniques de recherche d’information en matière de brevets d’invention et de lancement des CATI, a t-on appris. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *