LE LYCEE MODERNE DE MASSENGO RESERVE AUX ELEVES DES SERIES SCIENTIFIQUES

BRAZZAVILLE, 24 SEPT (ACI) – Le lycée moderne de Massengo, situé dans le 9ème arrondissement Djiri, à Brazzaville, est réservé aux élèves des séries scientifiques D et C, au regard des laboratoires construits et accueillera cette année ses premiers apprenants.
Selon le directeur des lycées d’enseignement général, M. David Boké, cette question a été abordée en marge des travaux de la 17ème session de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation.
«Le grand problème en matière d’enseignement actuellement concerne l’insuffisance des enseignants des sciences. Il faut que nous formions nous-mêmes les enseignants des sciences», a-t-il fait savoir, précisant que des enseignants ont été déjà sélectionnés pour le démarrage des cours.
A cette occasion, le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, qui a récemment visité ce complexe scolaire, a indiqué que l’ouverture de cet établissement devrait permettre de désengorger le lycée Thomas Sankara en situation pléthorique avec plus de quinze mille élèves.
Interrogé sur l’avenir du complexe scolaire de la Révolution, dans le 5ème arrondissement Ouenzé, M. Boké a déclaré que ce grand établissement, le premier du genre dans le pays, sera mis en service pendant l’année scolaire 2016-2017.
S’agissant des préparatifs de la rentrée scolaire prévue le 1er octobre prochain, le directeur des lycées d’enseignement général a rappelé que toutes les dispositions ont été prises en ce qui concerne les affectations du personnel enseignant. Le seul problème reste le manque d’enseignants sur le terrain dont le déficit est estimé à environ 1 885 agents.
«Nous demandons à l’Etat de faire un effort en recrutant les finalistes des écoles de formation où il y a plus de huit promotions au chômage. Si on pouvait les recruter, cela nous donnera un peu de force pour combler le déficit au niveau du lycée afin que les enfants soient bien formés», a sollicité M. Boké.
A cela, s’ajoute le manque d’enseignants des langues étrangères qui ne sont pas formés au niveau de l’université Marien Ngouabi, car sur le terrain se sont souvent des gens qui, ayant étudié en Europe ou dans d’autres pays, enseignent le latin, l’allemand, le chinois, le portugais, le russe, l’espagnol
Ce complexe scolaire de Massengo a été construit par l’entreprise chinoise Nan Tong. (ACI) Achille DANDAKA

ATELIER SUR L’EXPLOITATION DES GENRES LITTERAIRES EN MILIEU JOURNALISTIQUE

POINTE-NOIRE, 25 SEPT (ACI) – La direction départementale du livre et de la lecture publique en collaboration avec la délégation du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC) du Kouilou et de Pointe-Noire, a organisé du 17 au 19 septembre dernier dans la ville océane, un séminaire sur l’exploitation des genres littéraires en milieu journalistique, en vue de rendre plus performants les spécialistes de la plume dans la rédaction des articles littéraire.
Ce séminaire qui a eu pour thème «L’identification des extraits de texte selon les genres auxquels ils appartiennent : romanesques, théâtraux, poétiques et toutes leurs caractéristiques », a été animé par les directeurs départementaux du livre et de la culture publique du Kouilou et de Pointe-Noire, MM. Alphonse Kala et Guy Serge Mayoko.
«Personne au monde en ces temps modernes n’a su s’élever s’il n’a jamais eu une franche et sincère relation avec le livre, en dépit de la civilisation de l’image qui envahit le monde qu’elle ronge sournoisement», a dit M. Kala à l’assistance et particulièrement aux journalistes, insinuant que ce séminaire leur permettra d’ajouter quelques connaissances à leur culture littéraire, en leur donnant des outils nécessaires dans le traitement de l’information relative au livre.
Pour sa part, le chef de la délégation du CSLC de Pointe-Noire, M. Batchi, a souligné que cette formation a l’avantage de mettre en exergue le lien indissoluble entre le domaine de la culture et celui de la communication.
«L’un se nourrit de l’autre, on ne peut pas imaginer une radio ou une télé sans musique, sans théâtre, sans interview des penseurs qui souvent utilisent les genres littéraires pour décrire le monde dans toute sa diversité. De même, il est difficile aussi d’imaginer une presse écrite tournant le dos à la littérature».
Au cours de ce séminaire, le premier du genre dans les annales de l’histoire de la presse congolaise, les participants ont souhaité que le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication soutienne de telles initiatives, afin de combler le vide constaté sur les grilles de programmes des médias en matière du livre. (ACI) Beatrice YOKA

PRESENTATION AU PUBLIC DU NOUVEAU ROMAN DE WILLY GOM

BRAZZAVILLE, 25 SEPT (ACI) – Le romancier et essayiste congolais, Willy Gom, de son vrai nom Willy Ngoma, a présenté au public, le 24 septembre dernier à Brazzaville, son nouveau roman intitulé « Origine hétéroclite » paru récemment aux éditions de l’Alliance pour le Développement de la Culture en Langue Française (ADCLF).
M. Gom a fait cette présentation au cours de la rencontre littéraire organisée par l’Institut Français du Congo (IFC), en partenariat avec le Forum des Gens des Lettres dont il est membre. Comportant 84 pages, l’ouvrage de M. Gom est singulier en ce sens qu’il englobe deux genres littéraires différents. En effet, il réunit en son sein une nouvelle, « Les habitants de la rue », et un roman, « Origine hétéroclite ».
Commenté par MM. Léogène Mesmin Massala et Rosin Loemba, tous deux critiques littéraires, l’ouvrage de M. Gom explore divers thèmes, parmi lesquels ceux de la gouvernance de la cité et du chômage. « La rue est perçue ici comme le lieu de l’irrationnel », a expliqué M. Loemba en commentant la nouvelle « Les habitants de la rue ».
A travers cette nouvelle, M. Gom classifie les habitants de la rue en 7 catégories. Il s’agit des ordures, des chiens errants, des chômeurs, des prostitués, des veuves abandonnées, des enfants de la rue et des fous.
« Les chômeurs sont dans la rue pour essayer de gérer leur quotidien », a soutenu l’auteur au cours de l’entretien avec le public, avant de conclure qu’à l’origine de son métier d’écrivain se trouve sa passion d’être utile à la société.
Outre l’œuvre présentée, M. Gom a déjà des ouvrages sur le marché congolais du livre, entre autres « Salades africaines et leurs conséquences » (essai) et « Quelle Afrique pour les africains ? » (essai). (ACI) Benjamin MANKEDI

LE NOUVEAU PREFET APPELLE A UNE ETROITE COLLABORATION AVEC LES ADMINISTRATEURS-MAIRES

BRAZZAVILLE, 24 SEPT (ACI) – Le préfet du département de Brazzaville, M. Pierre Cébert Iboko Onangha a entretenu le 23 septembre, les 9 administrateurs-maires d’arrondissements de la ville, pour les inviter à travailler en étroite collaboration avec lui en vue de relever les défis auxquels fait face le département.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la prise de contact du nouveau préfet avec les administrateurs-maires d’arrondissements de Brazzaville, ainsi qu’avec le sous préfet de l’Ile Mbamou. Dans cette collaboration avec le préfet de Brazzaville, les maires d’arrondissement ainsi que les sous-préfets doivent lui adresser des rapports trimestriels.
A cette occasion, le préfet de Brazzaville a demandé aux maires d’arrondissements ainsi qu’au sous-préfet de l’Ile Mbamou de s’impliquer dans la réussite de l’opération de révision des listes électorales prévue du 22 au 26 septembre 2015.
Cette révision est attendue dans le cadre de la maîtrise du corps électoral des prochains scrutins, notamment le référendum constitutionnel annoncé par le Chef de l’Etat et l’élection présidentielle de 2016, a-t-on appris. (ACI) Achille DANDAKA

LA FLAMME DES 11EMES JEUX AFRICAINS S’EST ETEINTE

BRAZZAVILLE, 22 SEPT (ACI) – La flamme des 11èmes Jeux Africains qui se sont déroulés, du 4 au 19 septembre dernier à Brazzaville, s’est éteinte dans une ambiance de fraternité, de solidarité et d’unité africaine riche en couleurs, au complexe sportif de La Concorde de Kintélé, en présence du Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso.
Trois Chefs d’Etat et représentants de gouvernements ont fait le déplacement de Brazzaville pour assister à la cérémonie de clôture, à savoir les Présidents de la République Démocratique du Congo ( RDC), M. Joseph Kabila Kabange, de la Guinée Equatoriale, M. Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et de la Guinée Conakry, M. Alpha Condé, du premier ministre de la République du Rwanda, du vice-ministre nigérian, du vice-président de la Commission de l’Union Africaine (UA) et bien d’autre.
A cette occasion, le ministre congolais des sports et de l’éducation physique, M. Léon Alfred Opimbat a signifié qu’en dépit de quelques appréhensions, la 11ème édition est arrivée à son terme, marquant non seulement le cinquantenaire des dits jeux, mais également la mise en œuvre du processus de la nouvelle architecture sportive en Afrique.
Il a, à cet effet, précisé que les 11èmes Jeux Africains se sont déroulés dans un climat de paix, de sécurité et de sérénité qui a conduit les athlètes aux grandes performances sportives, poursuivant que la jeunesse sportive africaine a pleinement communié dans un esprit chevaleresque de fierté.
M. Opimbat a, à cette cérémonie de clôture, renouvelé sa gratitude à l’Union Africaine pour la confiance faite au Congo et a rendu un vibrant hommage au Président Sassou-N’guesso pour son implication personnelle pour la réussite de ce grand rendez-vous sportif.
Selon le ministre congolais des sports, si l’une des raisons de la Commission de l’Union Africaine est de préserver la paix en Afrique, il n’empêche qu’elle soit aussi engagée à promouvoir les activités et procure si possible la joie et le bonheur des populations et principalement des jeux.
Cet objectif, a-t-il expliqué, peut être atteint grâce au sport qui contribue au rapprochement, à l’unité et à la concorde des peuples. «Le Congo et l’Afrique tout entière, en organisant les 11èmes Jeux Africains à Brazzaville, berceau de l’olympisme africain, vient de démontrer à la face du monde, que les Africains sont capables de réaliser les grands événements dans le monde sportif», a-t-il conclu.
Le Président Sassou-N’guesso a, à cette même occasion, remis une boule lumineuse symbolique pour éclairer le sport congolais et africain, souhaitant un avenir meilleur à toute la jeunesse africaine avant de déclarer clos les 11èmes Jeux Africains de Brazzaville 2015.
En revanche, il a reçu un maillot portant le n°10 aux couleurs du Brésil, qui lui a été envoyé par le roi Pelé, ancien international brésilien. (ACI) Nadège MAKOUBAMA

AMELIORER LES CAPACITES DANS LA METHODOLOGIE DE L’ENTRAINEMENT

BRAZZAVILLE, 18 SEPT (ACI) – Le 2ème vice-président de la Fédération Congolaise de Handball (FECOHAND), M. Jean Malanda, a affirmé, le 17 septembre dernier à Brazzaville, que cette institution sportive se réjouit de l’organisation du stage pour améliorer les capacités dans la méthodologie de l’entrainement. Continuer la lecture de AMELIORER LES CAPACITES DANS LA METHODOLOGIE DE L’ENTRAINEMENT

LA FECOBOXE SOLLICITE LE POUVOIR DE LA PRESSE DANS L’EVOLUTION DES MENTALITES

BRAZZAVILLE, 18 SEPT (ACI) – Le président de la Fédération Congolaise de Boxe (FECOBOXE), M. Richard Mouambouma, a sollicité, le 18 septembre dernier à Brazzaville, le pouvoir de la presse dans l’évolution des mentalités pour la visibilité des actions de sa fédération. Continuer la lecture de LA FECOBOXE SOLLICITE LE POUVOIR DE LA PRESSE DANS L’EVOLUTION DES MENTALITES

L’AIDE DE LA FRANCE POUR CETTE EDITION DIFFERENTE DE CELLE DE 1965

BRAZZAVILLE, 18 SEPT (ACI) – L’ambassadeur de France en République du Congo, M. Jean Pierre Vidon, a affirmé, le 18 septembre dernier à Brazzaville, que son pays n’a pas apporté une aide aux 11èmes Jeux Africains, contrairement en 1965, un temps proche des indépendances où il fallait soutenir le Congo pour organiser les premiers Jeux Africains. Continuer la lecture de L’AIDE DE LA FRANCE POUR CETTE EDITION DIFFERENTE DE CELLE DE 1965

PARTICIPATION PROCHAINE DU MINISTRE GAKOSSO A L’ASSEMBLEE GENERALE DE l’ONU

BRAZZAVILLE, 17 SEPT (ACI) – Le ministre congolais des affaires étrangères et de la coopération, M. Jean Claude Gakosso, quitte Brazzaville ce 18 septembre, via Paris en France, pour New York, aux Etats-Unis, où il prendra part à la 70ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 25 septembre au 6 octobre prochain. Continuer la lecture de PARTICIPATION PROCHAINE DU MINISTRE GAKOSSO A L’ASSEMBLEE GENERALE DE l’ONU

NEW YORK ABRITERA UN SOMMET DES PAYS MEMBRES DES NATIONS UNIES SUR L’ADOPTION DES ODD

BRAZZAVILLE, 17 SEPT (ACI) – Les Chefs d’Etat et de gouvernement des 197 pays membres des Nations Unies vont se réunir du 25 au 27 septembre prochain à New York, aux Etats-Unis, pour adopter les Objectifs de Développement Durable (ODD), programme de développement qui va succéder aux Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Continuer la lecture de NEW YORK ABRITERA UN SOMMET DES PAYS MEMBRES DES NATIONS UNIES SUR L’ADOPTION DES ODD

LA MOISSON CONGOLAISE AU DELA DES ESPERANCES

BRAZZAVILLE, 17 SEPT (ACI) – Les représentants congolais aux 11èmesJeux Africains de Brazzaville dit Jeux du cinquantenaire, qui se jouent du 4 au 19 septembre ont remporté, à 72 heures de la fin de la compétition, vingt-cinq (25) médailles dont huit en or, une moisson au-delà des espérances, vu la préparation moins importante des Diables Rouges.
Les congolais ont, en effet, remporté jusqu’au 16 septembre 2015, à deux jours de la clôture de cette compétition 25 médailles dix disciplines sur les vingt et deux programmées.
Les médailles que le Congo a gagnées, sont un exploit car aucun sportif, au début de cette compétition n’a donné la chance aux Diables Rouges de dépasser dix médailles. Les congolais ont glané ces médailles dans les disciplines auxquelles l’on s’y attendait le moins et les ont raté sur les sports phares et qui rassemblent plus de spectateurs comme le football. Il faudrait attendre le match pour la 3ème place qui opposera le Congo au Nigéria pour prétendre une médaille au sport roi.
Les Diables Rouges handball dames ont-elles aussi raté la médaille aux jeux Africains, en se faisant battre en quart de finale par le Sénégal 16 à 24.
La République du Congo a remporté, trois médailles au tennis de table, une médaille d’or au lancer de poids avec Franck Elemba Waka, deux médailles au karaté dont celle du koumité par Innoncent Okemba, une médaille en gymnastique aérobic avec Gustany Mercia Massamba et une à la boxe par France Moussiéssié.
Les Diables Rouges ont gagné également trois médailles d’argent, une à la pétanque, une au tennis de table et une 3ème au volleyball messieurs, treize médailles de bronze, à savoir, deux au tennis de table, cinq au karaté, deux en gymnastique aérobic, une au lancer de marteau, une au disque et une au judo.
Un nombre de médaille qui dépasse largement celles gagnées par le Congo aux 1ers Jeux Africains organisés en 1965.
Il est à retenir aussi que s’il fallait attribuer une médaille pour la qualité des installations, le Congo remporterait sans nul doute la médaille d’or. Le ministre à la présidence, chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, M. Jean Jacques Bouya, les a qualifiées, à l’occasion de la réception par les maires de Brazzaville de ces infrastructures, de joyaux architecturaux ou de gymnases de haut standing. Continuer la lecture de LA MOISSON CONGOLAISE AU DELA DES ESPERANCES

NECESSITE POUR LE CORPS ENSEIGNANT DE SE REAPPRORIER SES MISSIONS D’ENCADREMENT

BRAZZAVILLE, 16 SEPT (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire et secondaire, de la jeunesse et de l’éducation civique, M. Anatole Collinet Makosso, a annoncé le 15 septembre à Brazzaville, les axes prioritaires de l’année scolaire 2015-2016, entre autres, amener le corps enseignant à se réapproprier ses missions d’encadrement et de formation d’une élite nationale responsable et performante. Continuer la lecture de NECESSITE POUR LE CORPS ENSEIGNANT DE SE REAPPRORIER SES MISSIONS D’ENCADREMENT

EN BREF

BRAZZAVILLE, 16 SEPT (ACI) – Les quarts finalistes du tournoi de basketball des 11èmes Jeux Africains jouée du 9 au 14 septembre 2015, ont été connus, à l’issue de la fin de la phase des poules. Il s’agit de l’Angola, de l’Egypte, du Nigeria et du Cameroun en hommes puis de l’Angola, du Sénégal, du Nigeria et du Mali en dames. Les matchs de classement se poursuivent au gymnase Maxime Matsima de Makélékélé. (ACI)