DENIS CHRISTEL SASSOU N’GUESSO SE REJOUIT DU BON DEROULEMENT DU SCRUTIN REFERENDAIRE

BRAZZAVILLE, 25 OCT (ACI) – Le député d’Oyo, dans le département de la Cuvette, M. Denis Christel Sassou N’guesso, s’est réjoui, le 25 octobre à Brazzaville, du vote référendaire qui s’est déroulé dans la sérénité et la paix dans la capitale et le reste du pays.
«Je suis déjà heureux de constater que le scrutin semble se dérouler dans le calme et dans la paix sur l’ensemble du territoire national. Ce qui est une très bonne chose, vu les derniers événements que nous avons connus dans le pays lors de la campagne référendaire», a déclaré M. Christel Sassou N’guesso, au site du lycée Chaminade, dans le troisième arrondissement Poto-Poto, où il a accompli son devoir civique.
«Quel que soit le choix qui est le leur, a-t-il relevé, ce qui est important est que les gens se rendent massivement dans les bureaux de vote, et qu’ils fassent connaitre leur choix. «Je pense surtout aux jeunes, parce que le texte qui nous est proposé par le gouvernement est assez novateur. Je pense qu’il est important que les jeunes fassent connaitre leur désir, parce que l’avenir est le leur», a-t-il fait observer.
Par ailleurs, il s’est dit attristé pour des personnes qui ont connu de difficultés lors des derniers événements. «Je souhaite ardemment que ce genre de choses ne se fasse plus dans le pays, parce que l’histoire de notre pays est assez jalonnée de ce genre d’événements malheureux», a renchéri le député d’Oyo, ajoutant qu’il n’est pas normal que dans une démocratie qui se veut moderne aujourd’hui, que l’on connaisse ce genre de troubles dans le pays.
De son côté, le ministre des postes et télécommunications, M. Hellot Matson Mampouya a également noté avec satisfaction l’afflux de la population qui a répondu à la consultation qui a été initiée par le Chef de l’Etat.
«Comme vous le constatez, les électeurs sont débout pour se prononcer, parce qu’en réalité, personne ne peut accepter de se voir priver de son droit fondamental, de détenteur d’une parcelle de la souveraineté», a conclu le ministre Mampouya, se réjouissant de la paix qui a caractérisé ce vote, après avoir rempli son devoir citoyen. (ACI)
Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *