Raphael MOKOKO 2

Doter le pays d’un appareil statistique performant

BRAZZAVILLE, 18 NOV (ACI) – Le pays va être doté  d’un appareil statistique performant, à même de produire des statistiques utiles à la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des stratégies et politique de développement, dans la perspective de l’émergence du Congo à l’horizon 2025, a déclaré, le 17 novembre à Brazzaville, le ministre du plan et de l’intégration, M. Léon Raphaël Mokoko, à l’occasion de la 25ème journée africaine de la statistique.

Célébré le 18 novembre, cette journée est placée cette année sous le thème «Des données meilleures pour une vie meilleure : tirer parti des technologies modernes pour améliorer les systèmes statistiques nationaux».

Dans sa déclaration, le ministre a révélé que cette dotation est la volonté du Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso afin de rehausser le système statistique congolais qui comme, la plupart des systèmes statistiques africains, traine encore au stade de la collecte manuelle de données par le biais des questionnaires sur le papier.

En plus d’être coûteux en temps, en ressources humaines et financières, la méthode traditionnelle de collecte des données est sujette à plusieurs erreurs. De ce fait, la fourniture en temps de données fiables demeure l’une des difficultés majeures auxquelles est confronté le développement statistique en Afrique.

Tout en soulignant que dans les pays développés, l’apport précieux des technologies modernes aux systèmes statistiques nationaux génère des pratiques plus efficaces et rationnelles en matière de production et de diffusion des produits statistiques de qualité, il a fait une interpellation sur l’urgence d’intensifier l’utilisation des technologies modernes dans l’organisation et la gestion des systèmes statistiques nationaux, afin d’améliorer la production, la diffusion et l’exploitation des informations statistiques indispensables et conforter ainsi l’anticipation rationnelle des décisions.

Au Congo, a-t-il dit, la justesse de la vision du gouvernement sous la houlette du Président de la République, s’est illustrée par les mesures consécutives au développement des technologies modernes de collecte, de production et de diffusion des données de bien meilleure qualité.

Le gouvernement cofinance également avec la Banque Mondiale, le Projet de Renforcement des Capacités en Statistique (PSTAT), dont l’une des sous-composantes est dédiée à la modernisation des infrastructures et du matériel, a ajouté M. Mokoko.

Ainsi, l’Institut National de la Statistique (INS) a réalisé ses dernières enquêtes en utilisant le système d’interview assisté par ordinateur (CAPI). Sur cette lancée, la technologie géo-spatiale (GPS) et des tablettes serviront à la collecte des données du prochain recensement générale de la population et de l’habitation programmé en 2017, a fait savoir le ministre.

Par ailleurs, il a exprimé sa gratitude au gouvernement et à l’endroit des partenaires au développement, tant bilatéraux que multilatéraux pour leurs soutiens multiformes dans cette vaste mission de développement et de modernisation du système statistique congolais.

Cette journée a été Instituée en mai 1990 par la conférence des ministres africains responsables de la planification et du développement, dans le but de promouvoir le rôle capital que jouent les statistiques en Afrique, et ce dans tous les aspects du développement social et économique ainsi que dans la préservation de l’environnement dans lequel vivent les populations, a-t-on appris.(ACI)

Marlyce Tchibinda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *