Plus de 800 étudiants obtiennent une bourse d’étude de médecine pour Cuba

BRAZZAVILLE, 31 DEC (ACI) – 862 nouveaux bacheliers congolais, constituant une troisième vague depuis 2013 ont obtenu, cette année, du gouvernement une bourse d’étude de médecine en République de Cuba, soit un total de 2000 le nombre d’étudiants en médecine dans ce pays.
Ces effectifs ont été communiqués, le 30 décembre à Brazzaville par le ministre de la santé et de la population, François Ibovi, au cours d’une adresse du gouvernement à cette 3ème vague sélectionnée, selon lui, avec bonheur sur des bases méritocratiques.
« Cette rencontre convoquée au nom du chef de l’Etat a pour objet de vous féliciter parce que vous avez été sélectionnés parmi les milliers d’autres enfants qui n’ont pas eu la même chance que vous, pas toujours parce qu’ils n’ont pas mérité mais parce qu’aussi le nombre était limité », a dit le ministre de la santé à ces étudiants.
Il les a, à cette occasion, encouragé pour avoir fait le choix de s’inscrire pour des études en médecine, car le pays en a grand besoin, leur signifiant que « c’est une mission que vous avez acceptez d’accomplir pas seulement pour vous même mais pour toute la République, vous êtes appelés à vous former pour rendre plus tard à la Nation ce qu’elle vous aura donné ».
François Ibovi a, à cet effet expliqué que le pays a un grand déficit de médecins et le Président de la République, Denis Sassou-N’guesso a entrepris de construire sur l’ensemble du territoire national des nouvelles infrastructures sanitaires, 14 hôpitaux généraux de départements et d’autres infrastructures comme les hôpitaux de base sont également en construction. « L’hôpital ce n’est pas seulement les infrastructures, les bâtiments, les équipements mais c’est avant tout les ressources humaines correspondant aux infrastructures et aux équipements pour garantir la mise en place d’un système sanitaire performant pour une meilleure prise en charge de la santé de la population », a-t-il fait savoir.
Le ministre Ibovi a rappelé aux jeunes étudiants qu’ils seront médecins pour servir le Congo, les conviant à rentrer au pays entant que médecin ayant maitrisé les connaissances nécessaires pour accomplir l’exercice requis en matière de santé ; l’Etat congolais s’est engagé à payer des bourses ce qui leurs mets dans l’obligation de travailler comme il se doit pour mériter de cette confiance en travaillant assidument pour acquérir des compétences et des connaissances qui concours à la réussite académique.
Aux parents de ces étudiants, le ministre de la santé et de la population a demandé, d’envoyer le strict nécessaire complémentaire de la bourse que l’Etat leur accorde pour éviter de les détourner de leur mission.
Conviant les étudiants à se battre pour passer régulièrement en classe supérieur, François Ibovi a signifié que «le redoublement d’une classe suppose le doublement de la bourse, si la bourse est payé annuellement si vous reprenez une classe ça veut dire que vous consommez une bourse qui aurait pu être accordée à un autre citoyen, ceux qui auront échoués seront renvoyés sans complaisance et remplacer par d’autres plus méritant ».
Pour sa part, le ministre de l’enseignement supérieur, Georges Moyen tout en félicitant le contingent 2015, constitué au terme d’un processus rigoureux de sélection a notifié que toute faculté de médecine notamment repose sur une tradition de rigoureuse sélection, « le triplement et même le redoublement sont exclus, il faut donc dès à présent que vous abandonnez les habitudes de facilité si elles existent, et vous devez prendre l’option du travail acharné et régulier qui constitue à mon sens la garantie du succès ». Il les a également incités à adopter un code de conduite honorable, celui de respecter les lois et règlements de cette République.

« Sur l’apprentissage de la langue, les études se déroulent en espagnol, la langue est le principal outil de travail de l’étudiant, vous devez avec application assimiler la langue car si la langue n’est pas bien assimilé il vous sera difficile d’assimiler les études de médecine », a dit le ministre de l’enseignement supérieur.
Il a, à cette même occasion dit aux parents que certains de ces jeunes gens quittent le Congo pour la première fois, ils seront, pendant un temps relativement long, séparés de vous physiquement, « ils auront besoins d’un accompagnement affectif constant pour leur équilibre, donnez le leur généreusement », a conseillé le ministre Moyen aux parents.

Le gouvernement congolais a alloué à chacun des 862 étudiants une bourse d’équipement de 75000 fcfa, pour les préparatifs du voyage.
Ces nouveaux étudiants pour être sélectionnés devraient être titulaire d’un baccalauréat, avoir obtenu une mention appréciable et avoir obtenu d’excellentes notes dans les matières réputées fondamentales pour les séries C et D donc les mathématiques, la physique, la chimie les SVT, a-t-on appris. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *