LE PERSONNEL DU CABINET DU CHEF DE L’ETAT APPELE A ACCOMPAGNER LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

BRAZZAVILLE, 30 JAN (ACI) – Le ministre d’Etat, directeur de cabinet du Président de la République, M. Firmin Ayessa, a demandé le 29 janvier dernier à Brazzaville, à tout le personnel, d’accompagner encore et toujours, le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso, aussi loin que l’exige sa grande ambition de moderniser et de développer le Congo.

Cette demande a été faite lors de la cérémonie d’échange des vœux entre le personnel relevant du cabinet du Chef de l’Etat qui regroupe en son sein plusieurs institutions de la République.

«Oui, nous devons accompagner celui qui a fait du Congo un havre de paix, une nation unie et solidaire, un pays en marche soutenue vers le progrès, une terre de promesses et d’espoirs», a-t-il renchéri.

Selon lui, de leur aptitude à transformer cet engagement qu’il a qualifié de majeur et vital en une réalité sublime dépendra tout le reste. En d’autres termes, a-t-il expliqué, de leur capacité à réaliser cet engagement vital dépendra le contenu de leur feuille de route pour l’année 2016.

Pour sa part, le secrétaire général de la Présidence de la République, M. Jean-Baptiste Ondaye, a indiqué dans son discours bilan que l’ensemble des actions que cette institution a implémentées au cours de l’année écoulée, a eu un excellent impact qui se traduit davantage par une mise en œuvre réussie du «Chemin d’Avenir», programme de travail du chef de l’Etat ; une grande et bonne visibilité du Président de la République et partant celle du pays qui se matérialise par de nombreuses visites de diplomates et investisseurs étrangers au-delà des partenaires classiques.

Cet élan d’accompagnement, a-t-il ajouté, devra être maintenu au cours de cette année nouvelle, poursuivant que leur implication dans la préparation et l’organisation de l’élection présidentielle du 20 mars prochain doit être totale.

Le Président de la République, a-t-il rassuré, peut ainsi, en toute occasion, compter sur leur plein investissement, quant aux combats futurs pour l’émergence du Congo. (ACI) Blanchard BOTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *