LES TRAVAUX DE L’HOPITAL GENERAL DE KINKALA REALISES A 85%

BRAZZAVILLE, 25 FEV (ACI) – Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso, a visité, le 23 février, le chantier de l’hôpital général de Kinkala (chef-lieu du département du Pool) dont les travaux sont réalisés à hauteur de 85%.

La construction de cet hôpital qui répond aux normes internationales, permet à toute la population de ce département d’accéder de façon équitable à l’offre des soins de santé de qualité, en vue de répondre au projet «Santé Pour Tous», initié par le Chef de l’Etat et contenu dans  son programme du gouvernement, «Le Chemin d’Avenir».

A travers une vidéo-projection, le ministre de la santé et de la population, M. François Ibovi a déclaré qu’ «il s’agit de procéder par l’élimination des espaces géographiques, à l’amélioration qualitative de l’accueil, l’hébergement des malades et à la mise à disposition des informations sur la prise en charge de ceux-ci».

Il s’agit aussi, a-t-il dit, de garantir la meilleure croissance de la population qui attend les soins de qualité ; ce qui pourrait inverser la tendance aux évacuations à l’extérieur du pays. «Pour moi, c’est un plaisir de réaliser cette mission exaltante et avec conviction, confiée par le Chef de l’Etat. Parce qu’il s’agit de réaliser simultanément sur l’ensemble du territoire national, les 12 hôpitaux généraux. C’est un maillage qui nécessite la formation de ressources humaines de qualité et un équipement technique», a fait savoir M. Ibovi.

Il a relevé que la réalisation de ces 12 hôpitaux, devrait booster le reste des activités économiques. Car, «il ne peut y avoir de développement durable avec une population en mauvais état de santé», a indiqué le ministre Ibovi, ajoutant que la santé occupe une place de choix dans le «Chemin d’Avenir».

Démarrés en février 2014, les travaux de l’hôpital de Kinkala, de même que ceux des autres départements, se réalisent normalement. Cette structure  sanitaire  de 20 lits est construite sur une superficie de cinq hectares. Ce projet prévoit un bâtiment hospitalier de 12.000m2, et comprend, entre autres, une pharmacie, des vestiaires, une salle de préparation des corps, un magasin, un atelier, un bloc opératoire, un centre de stérilisation et de soins intensifs généraux, une unité d’imagerie et diagnostic (Rayon X, scanner, IRM, radiologie). Ce site aura également 10 logements des médecins, des blocs techniques, etc., a fait savoir le ministre à la Présidence de la République, chargé de l’aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, M. Jean Jacques Bouya, à cette occasion.

«Le plus dur de tout cela, c’est de pérenniser ces 15 infrastructures qui se réalisent en moins de 4 ou 5 ans. Les plus grands bénéficiaires, ce sont les Congolais, car 400 à 450 y travaillent ici à Kinkala, et environ 6.000 Congolais dans tout le pays», a notifié M. Bouya. Selon lui, le 2ème bénéfice, ce sont les soins de santé auxquels tous les Congolais doivent avoir accès.

«Avec l’extension de la faculté de médecine et tout ce qui se fait dans ce secteur,  peut-être qu’un jour,  nous (le Congo) serons cités en exemple comme le Brésil et Cuba»,   a conclu le ministre en charge des grands travaux.

Les travaux des 12 hôpitaux généraux en construction dans le pays sont réalisés par l’entreprise brésilienne ASPERBRAS, a confié M. Bouya,  précisant que la fin des travaux est prévue pour fin 2016 ou pour le premier trimestre de cette année. (ACI)

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *