REDONNER CONFIANCE AU PEUPLE

BRAZZAVILLE, 16 MARS (ACI) – Le candidat N° 4 à l’élection présidentielle du 20 mars 2016 au Congo, le général Jean-Marie Michel Mokoko, s’est engagé, le 12 mars dernier à Pointe-Noire, à redonner confiance au peuple congolais face à la dégradation constante de l’Etat dans tous ses fondements.

En effet, au cours d’un rassemblement populaire au rond-point Emery Patrice Lumumba, à Pointe-Noire, le candidat Mokoko a livré son message aux milliers de citoyens venus à cette campagne présidentielle du scrutin anticipé du 20 mars 2016, en plaçant son mandat sous le triptyque «Apaiser-Rassurer-Rassembler».

«Mon logo est synonyme des douze Congolais représentant les douze départements du Congo, assis autour du mbongui, lieu de convivialité et de partage, de rigueur pour résoudre les problèmes, même les plus difficiles», a fait savoir le candidat au cours du meeting.

«Quand je serai élu, les 90 jours qui suivront ma prestation de serment, je convoquerai les états généraux de la nation en vue d’améliorer la gouvernance de la République. Je veillerai à la protection de l’entrepreneuriat national et international, la stabilisation des problèmes de l’eau et de l’électricité, la gratuité et l’amélioration des conditions de l’éducation publique et la santé communautaire des populations», a déclaré le général Mokoko.

De même, la création d’une banque d’investissement pour le financement des projets des jeunes, le développement d’une agriculture moderne ainsi que les réformes de la force publique et de l’administration congolaise ont été abordés par le général candidat qualifié de «Moïse, sauveur et libérateur du Congo» par les partisans de l’opposition congolaise.

Evoquant la transparence du scrutin présidentiel, le candidat Mokoko a lancé un appel aux potentiels électeurs à doubler la vigilance le 20 mars prochain pour éviter la fraude électorale.

Par ailleurs, après les départements du sud du pays, le candidat N°4 au scrutin présidentiel a entamé la seconde étape des rencontres citoyennes dans les départements du nord du pays, avant la tenue du grand meeting conjoint marquant la fin de la campagne de l’opposition, prévu pour le 17 mars courant à Brazzaville, avec la participation des cinq candidats signataires de la charte pour la victoire en 2016, a-t-on appris de la direction des campagnes du général Mokoko. (ACI)

Delphin KIBAKIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *