S’ENQUERIR DES DIFFERENTES MODALITES D’INTERVENTION DES CANDIDATS

BRAZZAVILLE, 17 MARS (ACI) – Une délégation de l’Union Européenne (UE) accompagnée d’un représentant des Etats-Unis d’Amérique (USA) et de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a été reçue en audience le 17 mars à Brazzaville par le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC), pour s’enquérir des différentes modalités d’intervention des candidats sur les médias.
A l’issue de cette audience, la représentante, ambassadeur et chef de mission de l’Union Européenne au Congo, Mme Saskia De Lang, a expliqué à la presse l’objet de leur entretien. Selon la diplomate européenne, leur démarche s’inscrit dans le cadre du travail que la communauté internationale déploie avant l’élection présidentielle au Congo.
«L’entretien de ce jour avec le CSLC, a-t-elle indiqué, a été précédé de démarches auprès d’autres instances du Congo, parmi lesquelles la rencontre, la semaine passée, avec la Commission Nationale Electorale Indépendante (CNEI)».
«Nous sommes venus nous enquérir des modalités d’intervention des différents candidats sur les médias, écouter comment se fait le travail du CSLC pendant cette période de campagne électorale et l’encourager dans la promotion du respect de la liberté de communication au cours de cette période cruciale de l’histoire du Congo, avant et après l’élection présidentielle et dans la période postélectorale», a indiqué Mme Saskia De Lang.
Interrogé par la presse à cette occasion, le président du CSLC, M. Philippe Mvouo, a expliqué le motif de l’audience accordée à la délégation reçue. Il s’est agi, a-t-il notifié, de clarifier si les candidats font librement leur campagne et quelles dispositions ont été prises pour une communication politique libre et apaisée.
«Si injustice il y a dans la diffusion des spots de campagne à Télé-Congo, les candidats lésés ont le plein droit de saisir le CSLC qui est habilité à intervenir auprès des médias pour réparer tout préjudice quant au droit à la communication reconnu à tout candidat. Nous avons mis à la disposition de la délégation reçue les textes qui réglementent la communication pendant cette campagne électorale», a indiqué M. Mvouo. (ACI)

Benjamin MANKEDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *