LA FORCE PUBLIQUE APPELLE LA POPULATION A VAQUER A SES OCCUPATIONS

BRAZZAVILLE, 18 MARS (ACI) – La force publique à travers le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou, a appelé le 17 mars à Brazzaville, toute la population du Congo à vaquer à ses occupations après la psychose qui a semblé gagner les habitants de la ville capitale.
Cet appel a été lancé à l’issue de l’entretien que la sous-commission sécurité de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CNEI) a eu avec les représentants des neuf candidats à l’élection présidentielle du 20 mars prochain, en vue de faire un point sur la situation sécuritaire à quelques jours de l’élection et voir de quelle manière se sont déroulées les campagnes présidentielles.
A cette occasion, le colonel Monkala Tchoumou a demandé aux candidats de conscientiser leurs militants à une fin de campagne civilisée et à un déroulement d’un scrutin apaisé, avant de prendre un engagement au nom de la force publique de leur implication pour assurer la sécurité et la paix et permettre à cette élection de se dérouler dans le calme et la sérénité.
A l’issue de cet entretien, les représentants des neuf candidats se sont dits satisfaits et ont pris à leur tour, l’engagement d’appeler leurs militants au calme et à un climat apaisé et serein. Selon le représentant du candidat Joseph Kignoumbi-Kia-Mboungou, M. Christian Maba, toutes les dispositions ont été prises pour que cette élection se déroule dans la paix et la quiétude. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *