UN MEMORANDUM D’ENTENTE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DES ZONES ECONOMIQUES SPECIALES

BRAZZAVILLE, 20 AVRIL (ACI) – Le ministre à la Présidence de la République, chargé des Zones Economiques Spéciales (ZES), M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, le représentant de la société Overseas Construction Group Co, Ltd (CGCOC GROUP), M. Li Zhi et  le représentant de la société Balance & Peace  Consulting (HK) Ltd, M.  Zhao Peng, ont procédé, le 20 avril à Brazzaville, à la signature d’un mémorandum d’entente en vue de la mise en œuvre du projet des ZES du Congo.

Dans ce mémorandum, les trois parties ont convenu que le ministère des ZES envisage d’établir un partenariat avec la société CGCOC GROUP et la société (HK) Ltd pour la mise en œuvre des ZES du Congo.

Le ministère des Zones Economiques Spéciales s’est, à cet effet, engagé à mettre à la disposition de ces sociétés toute la documentation nécessaire concernant les ZES du Congo qui pourra leur servir de matière.

Pour sa part, la  société CGCOC GROUP, s’est engagé à assister le gouvernement de la République du Congo dans la réalisation des ZES et de construire les infrastructures de base.

La société Balance & Peace a, de son côté, promis de proposer un catalogue des unités industrielles susceptibles d’être admises dans le parc industriel ainsi que le plan d’aménagement général correspondant. De même, cette société va accompagner le ministère à la Présidence de la République, chargé des Zones Economiques Spéciales dans la recherche et l’installation des investisseurs ainsi que dans l’exploitation et la gestion des parcs industriels.

Dans ce document, les deux sociétés s’engagent également à agir de bonne foi vis-à-vis de leurs droits contractuels réciproques et de prendre toute mesure susceptible d’assurer la réalisation des objectifs.

Ce mémorandum d’entente a pris effet à la date de sa signature et les trois parties se promettent également de signer un accord préalable pour la prochaine étape du partenariat, tout en indiquant que «chacune des parties peut, à tout moment, dénoncer le présent mémorandum d’entente, moyennant un préavis de trois mois adressé à l’autre partie».

Cette dénonciation qui prendra effet six mois après sa notification écrite à l’autre partie, n’affectera pas la mise en œuvre du plan d’action des activités qui ont été entamées et qui sont en cours, a-t-on appris. (ACI)

Euphrasie Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *