DE JOHANNESBOURG, MTN CONQUIERT L’AFRIQUE ET LE MOYEN-ORIENT

BRAZZAVILE, 31 MAI (ACI)-Le directeur général de la compagnie de téléphonie mobile,  MTN Congo, M. Djibril Ouattara a rappelé, le 27 mai dernier à Brazzaville, l’histoire de cette société, commencée à Johannesburg, capitale de l’Afrique de l’Afrique du Sud où elle a conquis l’Afrique et le Moyen-Orient  avec une extension  dans vingt-deux Etats.

       Coopération C  Il a fait ce rappel au cours des festivités marquant le 22ème anniversaire de la libération de la République sud-africaine, Selon lui,  réussir à partir de l’Afrique, notamment de l’Afrique du Sud est un défi relevé par MTN, vu son extension sur ces différents pays. Il a saisi cette opportunité pour infirmer l’assertion de Réné Dumond qui déclarait que l’Afrique Noire était mal partie»

Il a également indiqué que, «généralement beaucoup de gens disent  que les africains ne savent pas faire les affaires. Cependant, je pense que MTN Congo, filiale du Groupe sud-africain MTN, est un exemple de réussite en affaires, donc une réussite africaine».

Cette compagnie, à l’origine sud-africaine, a pris son élan à partir de Johannesbourg. Ainsi, pour exprimer sa reconnaissance et sceller davantage ce lien historique, MTN a voulu être présent à ces festivités commémorant la fin de l’Apartheid. MTN Congo a en effet toujours été en symbiose avec son pays d’origine  lors des multiples événements, notamment pendant le lancement du vol direct Johannesbourg-Brazzaville, en septembre 2012, par la compagnie de transport aérien sud-africaine «South African Airways (SAA)»

Coppération C1A titre de rappel, l’Apartheid est un  régime de discrimination et d’exclusion d’une partie de la population fondé sur son origine religieuse ou ethnique. Dans ce régime, les populations n’ont pas les mêmes droits. Elles peuvent être séparées les unes des autres et classées en quatres groupes (.Blancs, Métis, Bantous, Indiens), la primauté étant accordée aux blancs.

Ce regime a impliqué la division politique, économique et géographique du territoire sud-africain. Mis en place par le Parti National en 1948, l’Aparttheid s’est exercé  jusqu’en 1991. Devenu président de la République en 1994, Nelson Mandela a mis fin à ce système politique, rappelle-t-on.

         Des diplomates accrédités au Congo ont pris part à cette célébration de la libération de l’Afrique du Sud du régime d’Apartheid,  ainsi que plusieurs  membres du gouvernement congolais, entre autres, le ministre de l’enseignement superieur, M. Bruno Jean Richard Itoua et le  ministre des zones économiques spéciales, M. Alain Akouala Atipault, qui ont tour à tour, rappelé le rôle joué par le Congo pendant cette lutte, dont le prix à payer était le sang de certains patriotes congolais.

Auparavant, l’ambassadeur de l’Afrique du Sud, M. Richard Baloyi entouré de quelques membres du gouvernement congolais, du directeur général de MTN, ainsi que des membres de la communauté sud-africaine, ont été conviés à la coupure du gâteau d’anniversaire décoré aux couleurs du drapeau sud-africain, dont le geste a été exécuté par une femme en tenue .traditionnelle 

Un orchestre de la place a interprété des chansons sud-africaines pour agrémenter cette soirée, au cours de laquelle une tombola a été organisée par la société MTN. Après un tirage au sort, quatre gagnants dont le directeur général de MTN Congo ont obtenu des billets sur le trajet de Brazzaville en Afrique du Sud et retour. (ACI)

Michèle MAKOUMBOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *