VERS L’ADOPTION DE LA CHARTE SUR LES MERS ET OCEANS

BRAZZAVILLE, 31 JUIN (ACI) – Un sommet sur la sécurité maritime et le développement se tiendra, le 15 octobre prochain à Lomé au Togo, en vue de poser les bases de la lutte contre la piraterie, les trafics de tout genre et le pillage des ressources halieutiques, ainsi qu’adopter la charte sur les mers et les océans, rapporte un document parvenu à l’ACI.

A travers cette charte, a-t-on noté, les africains vont disposer d’arsenaux   de coercition pour règlementer et discipliner la vie en mer. C’est, donc un dispositif juridique et légal important qui permettra de combattre efficacement tous les crimes répétés dans les espaces maritimes.

Placé sous les auspices du président togolais Faure Gnassingbé, ce sommet qui regroupera les dirigeants africains et des partenaires planchera sur la  thématique de la sûreté et de la sécurité maritimes.

En effet, «le monde entier en général et le continent africain en particulier ne doivent plus fermer leurs yeux sur les agressions répétées dont les mers et océans font constamment l’objet. Se taire, équivaudrait à donner une onction tacite aux réseaux criminels pour qu’ils étendent leurs forfaits», estime la même source.

Les assises de Lomé ont aussi pour but de prévenir les actes de piraterie délocalisé du Golfe d’Aden vers celui de Guinée. «C’est à cause de leurs actions néfastes que de milliers d’âmes finissent au fond de la Méditerranée », indique le document, soulignant que les mers et les océans demeurent les lieux de la pêche illégale et sont les dépotoirs à déchets toxiques et très polluants.

Le sommet de Lomé doit forcément être soutenu par tous les pays du monde qu’ils aient accès à la mer ou non. Tous les pays doivent unir leurs forces pour apporter une réponse appropriée à l’insécurité grandissante en mer.

Concernant les préparatifs, le chef de la diplomatie togolaise, M.  Robert Dussey a dit : « je voudrais vous assurer que les préparatifs du sommet de Lomé avancent bien, sous la conduite du Chef de l’Etat, et nous sommes satisfaits du soutien de la communauté internationale et de nos partenaires qui accompagnent pleinement le Togo ». (ACI)

Philon BONDENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *