LA FETE DE LA MUSIQUE RASSEMBLE PLUS DE 10.000 PERSONNES SUR L’AVENUE DE LA PAIX

BRAZZAVILLE, 25 JUIN (ACI) – La fête de la musique célébrée le 21 juin dernier à Brazzaville, a rassemblé plus de 10.000 personnes venues de plusieurs quartiers de la ville capitale, qui ont envahi l’avenue de la paix à Moungali, 4ème arrondissement qui longe jusqu’à Poto-Poto 3ème arrondissement de Brazzaville, au tour de plus de 4000 artistes musiciens de différent genre musical, comme le gospel, la musique urbaine, la tradi-moderne, la salsa, le jazz, le rap, le r’n’b, la rumba, le Ndombolo et autres.  

                 Placée sous le signe de la paix et de l’unité nationale, la 34ème  édition de la fête de la musique en République du Congo, a connu comme point de départ, le rond-point de poto-poto, où le ministre de la culture et des arts M. Leonidas Carel Mottom Mamoni, accompagné du ministre délégué auprès du premier ministre, chargé des relations avec le parlement, M. Digne Elvis Okombi Tsalissan et la représentante de l’UNESCO au Congo Mme. Afonso de Santana, entouré par les sapeurs venus agrémentés et rehaussés ladite fête, ont marché jusqu’au rond-point de moungali.

                 Du rond-point Poto-poto, au Rond-point Moungali, le ministre Mottom a visité les sites et différents groupes implantés pour la circonstance tout le long de l’avenue de la paix qui a été mise sous une haute surveillance policière encadrant et protégeant la marée humaine composée des hommes et des femmes de tous les âges amoureux de la musique.

                Au rond-point Moungali, lieu du lancement officiel de cette activé, le ministre de la culture a fait discours y relatif sur le grand podium érigé pour la circonstance en déclarant, en français, en lingala, en Kitouba et en Lari, «nous remercions le Président de la République pour nous avoir permis d’organiser cette activité qui est une manière d’exprimer la paix et l’unité au Congo. Tel que nous sommes rassemblés ici, il n’y a pas de congolais du nord ou du Sud. Le Congo est un et indivisible. Vous êtes les vrais congolais, vous êtes la République. Soyez fiers d’être des congolais, parce que le Congo est un beau pays, un pays fort. Soyez fiers de votre identité culturelle. Aimez la République, aimez le Congo. C’est vous la République».

                Pour cette fête, plusieurs artistes se sont produit du rond-point poto-poto au rond-point Moungali, tels que, l’artiste musicien Roga-Roga ; Z1 international ; Gilles Chigar et son groupe ; les 242 de Gypsie la tigresse ; trésor Mvoula ; Doudou Kopa et autres. Pour la musique traditionnelle, l’on peut citer les groupes comme, Abeilles noires ; Ntsi Oko ; Musée d’arts ; association Ndzobi, Moukoulou national et autres. Pour la tradi-moderne, le groupe Bana Batéké ; génération Boudzéki et autres. La musique religieuse avec la manne cachée ; sœur Bélinda saya, le frère Sylvain Akouala et les autres.

Les amoureux de la musique présents à cette fête, ont loué cette initiative du ministre de la culture, qui a fait de cette grande avenue de Brazzaville, un lieu de fête et d’éclatement qui, selon eux, est rentrée dans l’histoire de la célébration de la musique à l’instar du FESPAM. Cette manière de célébrer la fête de la musique, a-t-on constaté, a eu l’assentiment de tout le monde.

La prochaine édition de la fête de la musique, a dit le ministre de la culture et des arts, sera célébrée à Bacongo, dans le 2ème arrondissement de Brazzaville. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *