DENIS SASSOU N’GUESSO ATTENDU EN CHINE EN JUILLET PROCHAIN

BRAZZAVILLE, 28 JUIN (ACI) – L’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Congo, M. Xia Huang a annoncé, ce 28 juin à Brazzaville, que le Président de la république du Congo, M. Denis Sassou N’Guesso va effectuer, sur invitation du président chinois Xi Jiping, une visite d’Etat du 4 au 8 juillet prochain en Chine,  dans le cadre des échanges bilatéraux entres deux souverains.

Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse que le diplomate chinois a accordée à la presse nationale et internationale, au cours de laquelle M. Xia Huang a indiqué que « la célérité avec laquelle le Président a réagi aux souhaits exprimés par son excellence M. le Président Denis Sassou N’Guesso et les honneurs qui seront accordés au Président congolais, montre la qualité des relations entre la Chine et le Congo, et la confiance profonde entre les deux chefs d’Etat».

Le Président congolais repart en Chine, deux après sa visite de juin 2014. «C’est un cas exceptionnel ; cela montre la profondeur des relations entre les deux Etats», a poursuivi l’ambassadeur chinois, signifiant que c’est une occasion importante de booster les relations sino-congolaises et d’échanger sur les grands dossiers d’intérêt commun, notamment internationaux, africains, sous-régionaux d’Afrique centrale.

Il a rappellé que le volume des échanges commerciaux entre le Congo et la Chine restent importants. Depuis 2006, la Chine constitue le premier partenaire commercial du Congo. «Je pense que pour l’année  2016, cette tendance  sera maintenue parallèlement à une relation politique très forte», a estimé M. Xia Huang.

En effet, les relations entre la Chine et le Congo, dit-il, s’inscrivent dans deux cadres à savoir la coopération sud-sud et la coopération sino-africaine. Dès les années 60, la Chine n’a pas lésiné sur les moyens pour aider les pays africains à s’émanciper, à réaliser le rêve pour accéder à la souveraineté internationale, à l’indépendance des pays. La Chine s’est aussi engagée dans l’accompagnement des pays africains à mettre en place un tissu économique qui répond aux réalités africaines.

Par ailleurs, M. Xia Huang s’est dit optimiste sur les perspectives économiques et politiques, en dépit des difficultés observées ces derniers temps. Au cours de cet échange avec la presse, il a rassuré les congolais sur la coopération relative à la mise en place des Zones Economiques Spéciales (ZES). A ce sujet, dit-il, les discussions seront encore approfondies, avec la possibilité de jumelage entre les ZES chinois et congolais,  tout en signifiant que «la Chine ne sera jamais un donneur de leçon. Car est ouverte à tous les partenaires de coopération».

L’ambassadeur chinois a, en outre, plaidé pour la stabilité dans la sous région. « Sans stabilité on ne peut développer un pays», a-t-il indiqué ajoutant que son pays s’engage pleinement dans les opérations de maintien de la paix en Afrique. La Chine est le premier pays parmi les cinq membres du conseil de sécurité, a fournir le plus grand contingent militaires.

Concernant l’intervention de la Chine sur les grandes crises à travers le monde, «la tradition chinoise aiment les actions que le bavardage», a conclu M. Xia Huang.(ACI)

Philon BONDENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *