LANCEMENT OFFICIEL DES EPREUVES DE L’EPS DU BEPC PAR LE MINISTRE A KINKALA

KINKALA, 28 JUIN (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, a procédé le 27 juin à Kinkala, chef-lieu du département du pool, au lancement officiel des épreuves de l’éducation physique et sportive (EPS) du Brevet Etudes du Premier Cycle (BEPC), dans le complexe sportive de cette localité.  

Ce lancement rentre dans le cadre du champagne d’examen qui a commencé dans plusieurs localités du pays, par une série de visite, de rencontre avec les acteurs du système éducatif en général et les élèves en particulier, pour leur témoigner le soutien du gouvernement. A cet effet, a dit le ministre, les enfants ont toujours besoin du soutien parental surtout qu’on ils affrontent des épreuves aussi importantes comme celle-là qui la toute première pour leur vie.

A ce titre, le ministre a donné le coup d’envoi de ces épreuves, par le 100 mètres, de la gymnastique et du lancé de poids au stade de Kinkala, avant de visiter les candidats au CEPE ayant quittés les zones où il y a eu des troubles dans le Pool, internés au Centre de Métiers Industriels Mixte et collège d’enseignement Technique Missamou Loubaki, où il se trouvent près de 70 élèves, avant de visiter l’école catholique, Notre Dame de la miséricorde de Kinkala, en clôturant par le centre sportif de Makélékélé et le stade annexe Alphonse Massamba Débat de Brazzaville.

Pour lui, ces élèves ont besoin de savoir que les parents sont à leur côté et efforceriez le gouvernement est à leur côté. C’est pour cette raison, a-t-il dit, que sont effectuées ces visites pour montrer aux enfants que l’Education Physique et Sportive est une discipline scolaire à part entière et ne doit pas être considérée comme une discipline totalement à part.

«Puisque nous tenons à donner à nos examens d’Etat, aux diplômes que nous délivrons à nos enfants, la valeur que ces examens et ces diplômes méritent, il était important pour nous de valoriser toutes les composantes de ces examens dont l’EPS, qui contribue au développement de la condition physique de l’enfant, à l’amélioration de ces potentialités, à leurs capacités motrices organiques et intellectuelles qui crées des conditions d’un bon épanouissement de l’élève pour lui permettre une bonne assimilation de ses connaissances», a-t-il déclaré.

«Le CEPE est un examen d’Etat au même titre que le BAC et le BEPC et c’est le premier examen qu’affronte un élève. C’est le premier diplôme de sa vie et il méritait aussi l’attention du gouvernement. C’est à ce titre que nous sommes arrivés ici pour soutenir les élèves et les placer dans les mêmes conditions d’exécution des examens d’Etat de préparation et de déroulement de ces examen». A cet effet, a-t-il indiqué, les élèves doivent déjà apprendre depuis la classe de CM2, qu’ils doivent mériter leur passage au collège, qu’ils n’ont pas besoin de passer par des artifices pour arriver au collège, et qu’ils devraient toujours par la rigueur, la discipline, le travail, l’effort mérité, le passage au cycle seconde.

Par ailleurs, le ministre a exprimé ses sentiments de reconnaissance et de gratitude à l’endroit des autorités locales, des enseignants, des cadres du ministère qui ont consacré leur temps, leur énergie à encadrer ces enfants qui sont venus des autres localités à la suite des événements que le Pool a connus, occasionnant la fermeture de certaines écoles et des parents qui ont quitté leur lieu d’habitation à cause de ces troubles.

Au sujet de l’organisation du CEPE, le ministre a déclaré que même si cet examen est décentralisé et se déroule dans les zones sous la responsabilité des directeurs départementaux, les directives prescrites par le ministre sont exécutées de la même manière, dans l’organisation du CEPE, que dans les autres examens et à ce titre, les préfets sont chargés en ce qui les concerne de veiller à ce que toutes ces conditions et directives soient réunies. (ACI)

Blanchard BOTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *