LE PARQUET REQUIERT CINQ ANS D’EMPRISONNEMENT A M.PAULIN MAKAYA

BRAZZAVILLE, 27 JUIN (ACI) – Le Procureur  général, M. Wando  Rudy a requis, le 27 juin à Brazzaville, cinq ans d’emprisonnement ferme, assortis d’une amende de 5 millions de FCFA à M. Paulin Makaya, président de  Unis pour le Congo (UPC), un parti politique de l’opposition radicale.

La réquisition du parquet, prononcé au cours d’une audience publique, fait suite au chef d’accusation d’incitation aux troubles à l’ordre public, retenu contre M. Paulin Makaya, lors des évènements du 20 octobre 2015, ayant fait plusieurs morts, des blessés, ainsi que des incendies d’administrations publiques et commissariats de police de Brazzaville.

 Les avocats de la partie civile ont également plaidé pour que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur. Ils reprochent à  M. Makaya le fait d’inciter la population à sortir dans la rue, au moment où la marche de l’opposition avait été interdite le 15 octobre 2015 par l’arrêt du préfet de Brazzaville, et diffusé dans la plupart des organes de presse du pays.

«Paulin Makaya ne peut donc se prévaloir d’une exception d’ignorance parce que toute l’opposition était avisée. L’infraction existant belle et bien, la loi doit être appliquée», a relevé Me Oko.

«Ce procès est purement politique, parce que depuis l’instruction, nous n’avions pas vu cet arrêt du préfet. Nous le constatons que maintenant», a souligné Me Ambroise Malonga, avocat de la défense, demandant à l’occasion  la suite de la plainte déposée par  l’inculpé Paulin Makaya contre X, relative aux fait de vandalisme perpétrés par des inconnus à son domicile.

Le verdict de cette affaire sera donné par la première chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville, le 25 juillet prochain. La première audience a été ouverte, le 14 juin dernier par la même cour. (ACI)

Philon BONDENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *