FORMATION DES CADRES DE LA PRIMATURE EN COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

BRAZZAVILLE, 28 JUILLET (ACI)-  Les conseillers du premier ministre, M. Clément Mouamba et les cadres de la primature ont été formés et informés, le 28 juillet à Brazzaville, par les experts de l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) sur l’usage et la configuration des outils de communications électroniques.

IMG_7801[1]Au cours de cette formation qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de la culture du numérique dans l’administration congolaise, les formateurs ont présenté l’identité numérique de la primature « gouv.cg », les adresses mail en « gouv.cg », ressources internet et domaines www.gouvernement.cg et www.primature.gouv.cg.

Par ailleurs, lors de cet atelier « d’information et de formation sur l’identité numérique de la primature » les participants ont été édifiés sur la nécessité de communiquer avec l’identité de la primature, la sécurité du système et protection des données numériques ainsi que sur la configuration et la création des comptes et les autres sources d’internet.

A cette occasion, le secrétaire général de la primature, M. Hilaire Bouhoyi, a souligné que cet atelier met à la disposition des participants des outils techniques de communications nouveaux ou insuffisamment maitrisés sans lesquels l’intellectuel ou le professionnel apparaitrait comme une personne octuple dans un monde qui se virtualise à grand pas à raison de la domination croissante des technologies de la communication et de l’information.

IMG_7819[1]Selon lui, le présent atelier constitue pour la primature un premier pas vers la mise en œuvre dont les axes majeurs du gouvernement de la République entendu que l’arrimage du Congo au développement de l’économie numérique est l’un des six axes structurant d’un projet de société de son excellence M. Denis Sassou N’Guesso à savoir « la marche vers le développement allant plus loin ensemble ».

Citant le premier ministre, chef du Gouvernement, il a dit « le temps est venu pour notre pays de consacrer des ressources nationales et internationales avérées aux TIC ». Par ailleurs, a-t -il ajouté, l’accès aux technologies numériques bénéficiera de l’attention du gouvernement.  A l’ère de la révolution numérique, la nouvelle frontière du développement, la gestion des économies et des administrations exigent des adaptations techniques et technologique qui ouvrent des portes du progrès des innovations et de la modernité.

« Cet atelier j’en suis convaincu apportera une plus-value technique et intellectuelle à tous les participants », a- t- il souhaité avant de remercier le directeur général de l’ARPCE, M. Yves Castanou et ses cadres pour la disponibilité et la qualité de l’expertise technique mis à la disposition des participants.

IMG_7822[1]Pour sa part, la conseillère en relations publiques du Premier Ministre, Mme Diankouikili-Mounkala Sophie a indiqué que l’intérêt de cet atelier est de ne pas rester en marge de la technologie « nous savons que le numérique a pris beaucoup de place tant dans les foyers que dans le monde entier car la population actuelle est arrimée vraiment au numérique et donc nous savons aussi que le numérique nous apporte beaucoup dans le monde professionnel nous avons besoin d’utiliser et avoir la maîtrise des outils tel que l’ordinateur, le smartphone ».

L’ARPCE nous a fait l’honneur de nous recevoir et de mettre à notre disposition des experts qui nous encadrent, le vœu du premier ministre est que tout cela soit vraiment maîtrisé pour un gain de productivité. L’information qui découlera de nos mails entre collaborateurs sera vraiment une information fiable et sécurisée.  « Nous voulons avoir la maîtrise de l’information en créant un site web qui va arriver et déjà il faut se préparer pour mieux utiliser les outils », a-t-elle conclu. (ACI)

Marlyce TCHIBINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *