AIDER LES JEUNES A L’AUTOMATISATION PAR L’ENTREPRENARIAT

SIBITI, 31 AOUT (ACI) – Le président du bureau exécutif du Conseil départemental de la Lékoumou, M. Casimir Madzou, a présidé la séance de l’atelier sur «Amérique à vos portes» organisé le 24 août par l’association  «Espace Opoko» en partenariat avec l’ambassade des Etats -Unis en République du Congo, en présence de nombreux invités et des jeunes de la communauté urbaine de Sibiti.

Dans son allocution, M. Madzou a attiré l’attention des jeunes qui devraient se prendre en charge afin d’éviter l’exode rurale, aussi, réfléchir sur l’octroi d’emploi et l’automatisation des jeunes par l’entreprenariat que les Etats-Unis mettent à leur disposition.

Quatre modules ont été développés à tour de rôle par les membres de la délégation de Brazzaville. Le premier module intitulé «Le système éducatif américain» a été animé par madame Anne. Il ressort de ce module que le centre d’éducation aux Etats-Unis a plusieurs missions parmi lesquelles faire venir les spécialités pour enseigner l’anglais ; renforcer les capacités des femmes surtout les jeunes filles en anglais ; affermir la diplomatie sportive ; former le leadership de la jeunesse ; accepter l’autre à l’instar des personnes handicapées, par les valeurs américaines.

Mme Claire A. Mark a éclairé l’auditoire sur le centre d’information et documentation qui fait partie de la section affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis. Ce centre facilite les jeunes à aller étudier plusieurs programmes aux Etats-Unis parmi lesquels : financement des ONG et associations civiles pour l’assistance des peuples ; permettre aux jeunes de s’équiper des nouvelles connaissances en journalisme, l’administration publique, le tourisme…  apporter le soutien aux réfugiés et soutenir le développement communautaire.

Le troisième orateur, M. LejusteMoukoubouka a quant à lui, insisté sur l’octroi des bourses que peuvent bénéficier ces modules par le truchement de l’Ambassade des Etats-Unis.Parmi ces bourses il y a la bourse Huberth-Humphrey qui permet aux professionnels (accomplis à mi carrière) de bénéficier d’une année d’étude non diplômât des échanges professionnels aux Etats-Unis d’Amérique ; la bourse Fulbright qui permet de promouvoir la compréhension mutuelle entre les citoyens du Congo et les citoyens des Etats-Unis à travers l’échange éducatif et culturel.

Clôturant la série des intervenants à cet atelier, Mme Prude Espérance Nzounza, directrice du centre, a conclu sur les montants de chaque projet qu’une ONG ou association pouvait obtenir après l’étude du dossier par l’ambassade des Etats-Unis. Cette dernière a expliqué le mécanisme d’obtention de ce financement et l’octroi des bourses.

Mme Anne conduisant la délégation de l’Ambassade des Etats-Unis, a remis un don de deux cent (200) livres de lecture en français au président du conseil départemental qui les transmettra aux enfants de 8 à 10 ans. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *