LA FONDATION LCB PROMET REHABILITER LA SALLE DES JEUX DU CHU

BRAZZAVILLE, 30 SEPT (ACI) –  La fondation de La Congolaise des Banques (LCB), à travers le ministère de la culture a promis, le 29 septembre à Brazzaville, réhabiliter et équiper les salles de jeux et de lecture du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de cette ville.


chu-jeuxCette promesse a été faite lors de la visite de ces salles. A cette occasion, la directrice générale du CHU, Gisèle Marie Gabrielle Ambiero,  a précisé que c’est dans le cadre de la vulgarisation du livre, pour ramener le livre vers la population et vers le public que cette fondation et le ministère de la culture  ont pensé  à équiper une salle du service enfants. C’est pour permettre aux enfants de s’évader, parce que à l’hôpital c’est la maladie, c’et la douleur.

  Elle a rassuré la fondation LCB et le ministère de la culture de sa disponibilité à  œuvrer ensemble pour le bien des enfants malades.

La directrice du CHU a indiqué que les enfants malades ont besoin des moments d’évasion pour qu’ils se retrouvent entant qu’enfant. C’est pourquoi le ministère de la culture avec l’aide de la fondation LCB a pensée faire un don en aménageant des salles de jeux et de la lecture pour le CHU, a-t-elle expliqué.

« Nous devons ramener nos enfants à la lecture et même les adultes doivent repartir à la lecture. A partir de cette activité nous devons susciter des vocations », a-t-elle mentionné.

Cette salle transitoire, permettra aux enfants hospitalisés de ne pas couper totalement avec l’école. Elle permettra de maintenir les enfants en éveille permanent avec les milieux scolaires.  Cette salle transitoire permettra d’assurer la réintroduction pour les enfants qui sont restés longtemps à l’hôpital. Avec cette salle les enfants iront à l’école en étant à l’hôpital.

Sur l’historique de cette salle, la sœur Ana,  de la congrégation de Saint Joseph de Clury, une infirmière à l’origine de la création de cette salle, a fait savoir,

qu’elle est née il y a 20ans à peu près.

 Ayant travaillé, 42 ans au soins intensifs. Elle jouait aux cartes avec ces enfants pour les égaillés.  Convaincu que le jeu est une thérapie pour l’enfants malade. L’enfant qui ne joue pas, manque quelque chose d’important.

« Une fois quand je suis rentrée en pédiatrie grands enfants j’ ai trouvés les enfants très triste. Les enfants m’ont dit qu’ on ne joue pas comme tous les enfants, on ne va pas à l’école comme tous les enfants ».

C’est à partir de cette histoire que la sœur Ana a commencé modestement à jouer avec les enfants de 6 à 15 ans dans cette salle.

A cette occasion, la sœur Ana a lancé le cri de cœur « que la fondation MTN  qui nous a fait de bon desseins qui sont abimés à cause de la pluie,  puisse les refaire  pour que nos enfants puissent jouer et vivre dans les bonnes conditions, l’essentiel c’est que nos enfants malgré la maladie puissent vivre à 100% ».

De son côté, la Directrice des Ressources Humaines (DRH) de la fondation LCB, Nelly Korila, a dit avoir été approché par le ministère de la culture qui a réuni plusieurs banques et qui a demandé le soutien de ces banques. Parmi les quelles la LCB qui s’est rendu au rendez-vous.

Les objectifs principaux de la fondation sont les enfants, la femme et l’éducation. Pour allier les objectifs de cette fondation et la culture, elle jugé mieux d’aider le CHU à rénover sa salle pour les enfants et   la bibliothèque pour les adultes.

 Le livre c’est l’ouverture sur le monde, c’est l’évasion.  «  je pense que quand on ait malade on a tous besoin d’évasion. Le livre nous permet de sortir de la maladie, d’imaginer, de voyager », a dit Mm Korila.

Le CHU c’est le plus grand hôpital de Brazzaville il fallait que la fondation LCB apporte sa pierre au plus grand hôpital de Brazzaville, a-t-elle expliqué. (ACI)

Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *