ROLE DETERMINANT DE LA FEMME DANS LE PROGRES DE LA SOCIETE

BRAZZAVILLE,   27 NOV(ACI)- L’ambassadrice du Venezuela au Congo, Mme Norma Borges Rengifo a souligné le 26 novembre à Brazzaville que la femme de part sa nature, regorge des potentialités énormes et est à mesure d’apporter   une contribution essentielle dans l’évolution de la société.

Intervenant au cours de la célébration du premier anniversaire de l’émission « Parole à la femme »,   la diplomate vénézuélienne a indiqué que « la femme ne ménage aucun effort   pour assurer le bien – être de la cellule de base de la société, qui est la famille ».

Conscient de l’apport décisif de la femme, elle a   notifié que «  c’est grâce à la femme que   l’espèce humaine assure sa continuité, car elle a le don de procréation ».

En se basant sur sa communication relatif aux « Progrès et réalisations de la femme vénézuélienne dans la révolution bolivienne », l’impétrant a affirmé que la femme bolivienne est devenue l’un des moteurs principal de l’économie qu’en faveur de l’ancien Président Hugo Chavez. Celui – ci a énormément contribué à faire gravir les échelons sociaux.

Selon Mme Borges Rengifo, le processus bolivien a mis l’accent sur l’égalité de sexe comme base de développement, avec un accent particulier sur la femme qui a les droits et devoirs au même titre que l’homme.

En 17 ans de la révolution a permis   entre autres, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’égalité des sexes, la non-discrimination et la participation des femmes dans les mouvements sociaux, a-t-elle élucidé. Paraphrasant l’ancien président C        havez, elle a déclaré que « l’amour qu’abrite le cœur de la femme est une force extraordinaire pour sauver la cause humaine. Les femmes sont l’avant- garde de cette bataille ».

L’ambassadrice des Etats- Unis, Mme Stéphanie   Sullivan Sanders a pour sa part, présenté quelques caractéristiques de la femme qui a les capacités de percevoir les choses avenir, prête à pardonner, susceptible au partage d’information utile,   de même attentionnée à tous les détails.

De son côté, l’ambassadeur de la République Démocratique du Congo (RDC), M. Christophe Muzungu a   signifié que l’égalité de sexe est synonyme de compétence égale au poste de responsabilité. A cet effet, il a exhorté les femmes à lutter contre les antivaleurs, à s’élever par l’effort afin d’être compétitive sur le marché de l’emploi.

Le directeur de la Radio- Congo, M. Modeste Elenga a quant à lui fait savoir que «  la femme a eu le don de la nature de supporter les caprices du monde ».

La productrice et animatrice de l’émission   « Parole à la Femme », Mme   Georgine NtumbaMutanda a notifié que cette émission ne se limite pas à faire parler la femme ou à lui  octroyer   la possibilité de s’exprimer librement dans le cadre de sa promotion.

« Elle est consciente par ailleurs que la conjugaison de deux forces, l’homme et la femme offrait le résultat d’un développement durable de nos communautés si le sexe opposé prenait en compte les préoccupations de la gente féminine », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs une causerie- débats a été organisée au cours de laquelle, les participants ont apporté leurs contributions, en appelant les femmes, à une prise de conscience, à se soutenir mutuellement   à lutter contre toutes les formes d’harcèlement en vue d’un pourcentage considérable dans les sphères de prise de décision. (ACI)

Marna MANKENI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *