PUBLICATION DES RESULTATS DU RGA 2014-2017

BRAZZAVILLE, 30 Déc. (ACI)- Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, M. Henri Djombo, a déclaré le 29 novembre dernier à Brazzaville, que le Congo met un terme à l’utilisation des données peu fiables de 30 ans, avec la publication des résultats du recensement général agricole (RGA) au Congo, pour la période 2014-2017.

« Après 31 ans du dernier recensement agricole du Congo en 1985, le secteur agricole a connu des mutations nécessitant une nouvelle photographie, précise des caractéristiques structurelles clés de l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’aquaculture, des forêts, de la sylviculture, du maraîchage, l’arboriculture fruitière, l’horticulture ainsi que les entités territoriales et les exploitations agricoles modernes », a fait remarquer le ministre d’Etat.

Ainsi, sur la base des différents programmes portant sur l’agriculture, la politique de développement rural du gouvernement a projeté de passer de l’agriculture substantielle prédominante, utilisant des moyens de production rudimentaires, à la domination de l’agriculture moderne exploitant des grandes surfaces avec des techniques moderne et une productivité élevée, a rassuré le ministre Djombo.

Intervenant à l’atelier national de restitution des résultats définitifs du RGA Country STAT au Congo, la représentante de la FAO, Mme Suze Percy Filippini, a félicité les autorités congolaises pour la mise à disposition du grand public les premiers résultats définitifs du RGA, tout en relevant le défi de la réalisation de ce recensement général de l’agriculture après 30 ans, avec la mise en place d’un système moderne de diffusion et d’archivage des données statistiques agropastorales sur le site web Country STAT dans le volet Congo.

« Le RGA du Congo entre ainsi dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Mondial de Recensement de l’Agriculture, préconisé par la FAO et couvrant la période 2006-2015. Il constitue aussi un élément crucial de la mise en œuvre de la stratégie mondiale d’amélioration des statistiques agricoles et rurales, conjointement soutenue par la FAO et l’ensemble des organisations des Nations Unies, ainsi que par les autres organisation régionales comme la BAD, la CEEAC et la commission de l’Union Africaine », a notifié la représentante de la FAO dans le pays.

Présentant les résultats définitifs de la première étape du RGA réalisée sur le territoire national au cours de la campagne agricole 2014-2015, avec le déroulement exhaustif, conformément au décret présidentiel n 2013/732 du 18 novembre 2013, le coordonnateur du projet RGA, M. Philippe Tsémi, a sollicité du gouvernement la mobilisation effective des ressources prévues pour réaliser les modules complémentaires et thématiques en 2017, avec l’appui technique de la FAO.

Cette investigation statistique a permis de recenser 1 million 249 mille 783 personnes, 514 mille 358 actifs agricoles dans le pays, 3269 villages dont 191 exploitations agricoles, en vue de produire une importante gamme de données liées aux caractéristiques des exploitations agricoles, du secteur des ménages, des villages et des exploitations agropastorales modernes. Ainsi, le RGA dans sa première phase a déployé plus de mille agents collecteurs et enquêteurs à travers les 12 départements du Congo, a-t-on appris des experts. (ACI)

Delphin KIBAKIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *