18 MILLE POULETS DE CHAIR MIS SUR LE MARCHE CONGOLAIS

BRAZZAVILLE, 27 DEC (ACI) – Le ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et de l’élevage, M. Henri Djombo a annoncé, le 27 décembre à Imvouba (sous-préfecture de Ngabé), la mise sur le marché de 18.000 poulets de chair, produits par le village agricole d’Imvouba.

«Aujourd’hui, nous avons réussi à produire 18.000 poulets. C’est le quart de ce que nous envisageons, en raison de la conjoncture financière et de difficultés des banques à soutenir l’action agricole. (…) Nous nous sommes débrouillés pour que ce que nous avions promis il y a quelque mois se réalise», a déclaré M. Djombo», a déclaré M. Djombo lors du lancement de la campagne de commercialisation des poulets de chair à Imvouba, au nord de Brazzaville.

C’est le plus beau cadeau, dit-il, que son département fait aux consommateurs de Brazzaville qui peuvent désormais acheter le poulet congolais sur pied à prix réduit à des points de vente bien précis. «Parce que l’un de nos objectifs, est de lutter contre la vie chère dans notre pays ; mais aussi d’offrir des produits de bonne qualité aux Congolais», a-t-il poursuivi à l’issue de la visite de ce centre agropole d’Imvouba.

  Le ministre de l’agriculture et de l’élevage, a souligné que son département opère progressivement pour la relance des fermes d’Imvouba. «Nous allons respecter le calendrier, le timing de repeuplement et d’exploitation pour que toutes les 45 fermes puissent être opérationnelles. Nous aurons quand même gagné le pari de produire ces poulets avant la fin de l’année, de produire beaucoup moins chère, de perpétuer la production et la commercialisation sur les marchés congolais», a-t-il ajouté.

Il a invité les exploitants à vendre les produits directement aux consommateurs et non aux intermédiaires qui surfacturent le produit. Il a décrié le fait que si les exploitants vendent à 1000FCFA le kg, il est anormal que ces intermédiaires vendent le même kg à 5000 FCFA.

Il a fait savoir que son ministère va poursuivre ce programme avec  tous les acteurs et éleveurs, qu’ils soient petits ou grands, Congolais ou étrangers pour que «nous puissions inonder le marché congolais de poulets de chair, en vue de supprimer des importations  de cette denrée qui s’élève à 90%.

S’adressant au ministre, le président de la coopérative des exploitants, M. Adrien Chatel Binkouni s’est dit réjoui de la détermination M. Djombo à réhabiliter cette ferme. «Nous sommes à 12 poulaillers déjà repeuplés. Nous avons 12 poulaillers qui vont recevoir des sujets le 14 janviers prochain, 12 autres vont en recevoir le 24 du même mois», a-t-il précisé.

Interrogé à l’issue de la visite, Mme Michèle Itoua, exploitante a traduit également sa joie, tout en demandant au ministre d’Etat d’inviter ses collègues du gouvernement, les députés et sénateurs ainsi que tous les Congolais de passer acheter au prix abordable, le poulet de chair produit  à Imvouba au Congo, pour les festivités de fin d’année et du nouvel an. Ces sont des poulets de 2 à 2,6kg.

La production de poulet de chair dans cette ferme a été interrompue, il y a deux ans. Les travaux de réhabilitation ont commencé en début octobre dernier. Grâce aux partenaires technique notamment le Persza Congo, le Programme d’Appui au Développement des filières Agricoles (PADEF) et au Fonds de Soutien à l’Agriculture (FSA), les 45 fermes sont en train d’être repeuplés. (ACI)

Philon BONDENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *