PRESENTATION ET DEDICACE DU LIVRE «LE SILENCE DE LA TOMBE»

BRAZZAVILLE, 30 DEC (ACI) – L’écrivaine congolaise, Mme virginie Awe, a présenté et dédicacé, le 29 décembre à Brazzaville, son livre intitulé «Le silence de la tombe» paru en 2016 aux Editions CANA.

Préfacé par M. Raymond Loko, «Le silence de la tombe» est un recueil de nouvelles de 48 pages. Constituant chacune un chapitre, les cinq nouvelles qui font cette œuvre sont toutes tissées autour des questions quotidiennes de ménage, à savoir le mariage, la polygamie et la trahison.

Outre «Le silence de la tombe» qui a prêté son titre au livre présenté, l’ouvrage de Mme Awe compte d’autres textes aussi passionnants tels que «L’espoir retrouvé» et «Mama ministre».

Selon M. Pierre Nsemou, présentateur du livre, l’écriture de Mme Awe est suave, passionnante et facile, permettant ainsi au lecteur de saisir aisément le message qu’elle entend transmettre. «Ce recueil de nouvelles est un cri de cœur au nom de la condition féminine», a-t-il ajouté.

Dans ses notes de lecture, le critique littéraire, M. Kadima Nzuji, a reconnu les qualités littéraires du livre de Mme Awe. «Le silence de la tombe est un ensemble de récits brefs qui répondent aux normes qui fondent la nouvelle en tant que genre littéraire», a-t-il soutenu.

S’agissant de la thématique, M. Kadima Nzuji a noté la récurrence de la polygamie à travers l’œuvre de l’écrivaine, outre les questions de l’infidélité et de la gestion du pouvoir politique qui gravitent autour de ce thème central.

Eu égard à la portée morale du livre de Mme Awe, le critique littéraire a qualifié le livre présenté d’ «un condensé de morale», ajoutant que «Le silence de la tombe» est «un livre qui enseigne l’amour»

Intervenant au cours de l’échange, Mme Awe a donné le sens de son engagement à travers son livre. «Je ne condamne pas la polygamie. Je dénonce plutôt les inégalités qui surviennent dans les foyers polygames», a-t-elle confié.

Outre ses activités littéraires, Mme Awe travaille aux impôts en qualité d’inspectrice divisionnaire adjointe de l’acompte sur divers impôts (ASDI) de Brazzaville. «Le silence de la tombe» est son premier ouvrage. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *