LE COMITE DE HAUT NIVEAU POUR LA FORMATION D’UN GOUVERNEMENT CONSENSUEL EN LIBYE

BRAZZAVILLE, 30 JAN (ACI) –  Le comité de haut niveau de l’Union Africaine (UA) sur la Libye a  demandé, le 27 janvier dernier à Brazzaville, au conseil présidentiel et à la chambre des représentants, la formation d’un gouvernement consensuel dans ce pays.

Cette demande a été formulée dans le communiqué final sanctionnant la 2ème réunion du comité de haut niveau  de l’UA sur la Libye, à laquelle a pris part quatre Chefs d’Etats Africains, notamment les présidents du Niger,  M. Mahamadou  Issoufou, de la République Islamique de  Maurit        anie M. Mohamef Ould, du Tchad, M. Idriss Deby et du Congo, M. Denis Sassou-N’guesso.

 La 2ème réunion du comité a demandé de promouvoir une approche globale visant à dépasser les blocages institutionnels y compris la composition du conseil présidentiel représentatif, l’établissement d’une armée unifiée et essentiellement l’amendement consensuelle de l’accord politique libyen en cas de besoin.

 Le comité de haut niveau a pris note des déclarations et informations présentées et a réitéré sa préoccupation vis-à-vis de la situation politique, humanitaire et de sécurité actuelle dans le pays. Il a porté son soutien et exprimé sa solidarité au peuple Libyen face à cette situation et réitéré son attachement à la sécurité, à la stabilité, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la Libye.

Le comité de haut niveau a réaffirmé son soutien au conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale, à la chambre des représentants et au haut conseil d’Etat et a exhorté  toutes les parties prenantes à surmonter dans le meilleur délai l’impasse politique dans le pays.

Le comité de haut niveau a félicité le conseil présidentiel du gouvernement d’entente national  et  tous ceux qui ont contribué à l’élimination des groupes terroristes de l’Etat islamique de Sirte. Il s’est également félicité des succès remporté à Bengazi et dans d’autres localités de la Libye. Il a réaffirmé la nécessité de poursuivre la lutte contre les terroristes et les groupes armées  mercenaires et autres criminels dans le pays jusqu’à leur éradication complète.

Le comité a, à cet égard, rassuré le conseil présidentiel  du gouvernement d’entente national de la détermination de l’UA  à intensifier ses efforts et à coordonner le soutien nécessaire à la réussite de cette entreprise. A  cette fin, il souligne la nécessité de préserver l’unité nationale et de promouvoir le dialogue inclusif et la recherche du consensus sans discrimination entre toutes les parties Libyenne.

Le comité de haut niveau a également souligné que seule une solution politique négociée  pouvait garantir une paix durable dans le pays et qu’il était urgent de coordonner tous les efforts régionaux et internationaux à cette fin.

 Il a rappelé qu’il ne saurait y avoir de solution militaire à cette crise. Il a appelé à la cessation de toutes les interventions extérieures dans les affaires intérieures de la Libye qui ont alimenté le conflit, empêcher le dialogue politique et saper le processus de paix dans le pays.

Le comité de haut niveau a salué les efforts déployés par la Troika, à savoir, l’UA, l’ONU et la ligue des Etats arabes et s a souligné la nécessité de coordonner et de rationaliser leurs efforts.

Le comité de haut niveau a demandé à toutes les parties prenantes libyennes  de participer pleinement au processus politique et aux différents efforts de réconciliation nationale, il les a encouragé à s’engager dans un dialogue constructif afin de créer un consensus sur les solutions aux problèmes fondamentaux qui continu d’entraver une résolution globale et durable de la crise dans le cadre général de l’accord politique libyen.

Le comité de haut niveau a salué les efforts du haut représentant de l’UA pour la Libye, l’ancien président ZAkaya Kikoueté et a approuvé la feuille de route qu’il a proposée ainsi que le  programme de travail du comité.

Il a réitéré son appel à la convocation sous les auspices de l’UA d’une réunion de réconciliation nationale inclusive.

Le comité de haut niveau s’est félicité de la participation des pays voisins de la Libye à cette réunion et s’est réjoui de leur effort concerté et inlassables et leur implication continu à la recherche de la paix, de la sécurité, de la  réconciliation, notamment dans le cadre du mécanisme réunissant les voisins de la Libye.

Il s’est également félicité des conclusions de la 10ème réunion ministérielle du mécanisme des Etats voisins qui s’est tenu au Caire le 20 janvier dernier. Il a en outre félicité l’ONU, la Ligue des Etats arabes  ainsi que l’Union Européenne et les autres partenaires pour leurs efforts visant à mettre fin aux hostilités et à instaurer une paix durable  en Libye.

Le comité de haut niveau a exprimé sa sincère gratitude à la commission de l’UA et à son haut représentant pour la Libye, l’ancien président Zakaya Kiouété de la Tanzanie pour leur dévouement et leur engagement continu envers les parties prenantes libyennes et internationales et les a encouragé à poursuivre ces efforts.

Le comité de haut niveau a approuvé le programme d’activités relatives à la mise en œuvre de la feuille de route et à encouragé ses ministres respectifs à en assurer le suivi du calendrier indicatif.

Le comité de haut niveau  a exprimé sa gratitude à son excellence M. DSN, au gouvernement et au peuple congolais pour la qualité de l’accueil réservée à l’ensemble des délégations et les excellentes conditions de travail qui ont permis le succès de cette session, il s’agit là d’une marque d’amitié et de panafricanisme pour atteindre le noble objectif qui devrait permettre au peuple libyen de retrouver la paix , la sécurité, la concorde et le développement. (ACI)

Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *