KIM JONG IL : EPISODES RELATIFS A SON ANNIVERSAIRE

Portrait

                    Voici 75 années, Kim Jong Il est né le 16 février 1942 au camp secret du mont Paektu, base de la lutte armée antijaponaise conduite par le Général Kim Il Sung. A cette époque-là, la Corée était sous la domination coloniale du Japon.

Bénédiction du ciel

Selon les observations météorologiques recueilles pendant cent ans environ dans le secteur du mont Paektu, ce jour-là, le temps fut si merveilleux qu’on ne pouvait que l’attribuer à la « volonté du ciel ».

A la mi-février, dans ce secteur le plus haut de la Corée, la température atmosphérique oscille autour de -40 °C et l’on y voit le blizzard. Il en fut ainsi le 15 février 1942.

Or, mystérieusement, pendant la nuit, le vent du nord-ouest s’affaiblit de plus en plus pour se taire, au petit matin du lendemain, alors que la température passait de -29 °C à -18 °C.

Le soleil brillait et l’air était pur, un temps superbe qu’on avait vu rarement dans ces parages!

Cela ne concernait pas seulement le secteur du Paektu. Selon le N° 337 du « Bulletin mensuel météorologique en Corée » édité en juin 1942 et d’autres observations météorologiques, le 16 février, il faisait beau à Pyongyang, Hamhung, Sinuiju, Séoul, Mokpho ainsi que dans les autres régions de la péninsule coréenne. Dans l’île Mara à l’extrémité sud du pays, le 15 février, il neigeait jusqu’à dix-sept heures et une tempête se levait. Puis le 16 février, la neige et la tempête s’arrêtaient. Il faisait beau.

Le ciel bénissait la naissance de  Kim Jong Il, dirait-on, futur Dirigeant qui pourrait assurer un bel avenir de la Corée et de l’œuvre d’émancipation des peuples.

42 et le mont Paektu

Le mont Paektu, lieu de naissance de   Kim Jong Il, se situe à 42 degrés de latitude nord, chiffre de l’année de sa naissance.

Simple coïncidence? Les données du mont Paektu pourraient être significatives à cet égard.

Le mont Paektu, point culminant de la Corée (2 750 m), couvert de neige en permanence, est considéré depuis l’antiquité comme mont ancestral de la nation coréenne. Kim Jong Il est né au camp secret du Paektu où siégeait le Quartier général de l’Armée révolutionnaire populaire coréenne sous le commandement du Général Kim Il Sung qui menait la lutte armée pour libérer la Corée de l’occupation militaire japonaise (1905-1945).

Ce fils de partisans grandit en entendant des coups de canon de la grande guerre antijaponaise comme une berceuse. Les sommets du mont Paektu lui tinrent lieu de cour de sa maison natale.

                          L’homme tient de son patelin, dit-on. C’est vrai pour Kim Jong Il. Le massif altier, avec un grand lac au centre et une multitude de pics sur sa couronne, et où les perturbations atmosphériques mystérieuses fascinent chacun, symbolise littéralement les traits et qualités de Kim Jong Il :

     ambition immense, perspicacité hors du commun, aplomb imperturbable, volonté de fer, magnanimité sans bornes, art du leadership achevé. Voilà pourquoi le peuple coréen le louangeait comme homme doué de l’esprit et du caractère du mont Paektu.

KJI représente toute l’étendue de la Corée

 Selon la mappemonde rédigée en 1922 à Rome par des arpenteurs-géomètres du monde, la péninsule coréenne se trouve sur les trois parallèles par une unité à distance de 4 degrés de latitude, c’est-à-dire K (40-44 degrés), J (36-40 degrés) et I (32-36 degrés).

KJI est aussi le sigle de  Kim Jong Il. C’est un accord très significatif.

Le premier septembre 1960, il s’inscrivit à l’université Kim Il Sung : ce jour-là, sur la colline Ryongnam, il récita son poème Oh, Corée, je te ferai honneur. Ce poème reflétait sa volonté sublime de guider la révolution coréenne vers un avenir radieux en continuant l’œuvre du Président Kim Il Sung. Durant plus d’un demi-siècle, il a développé et approfondi les idées du Juche et les idées du Songun élaborées par Kim Il Sung, en le faisant honneur comme la bannière perpétuelle de la révolution coréenne.

Puis il a transformé la République populaire démocratique de Corée en Etat prospère et puissant en appliquant amplement ces idées.

Pourtant, sa considération sur la Corée visait toute la péninsule coréenne, non seulement la partie nord de la Corée. En effet, cette péninsule s’étend depuis le mont Paektu, pays natal de Kim Jong Il. Le milieu géographique a nommé la grande chaîne de montagnes Paektu, celle qui s’étend sur 1 470 km, depuis le sommet du Paektu jusqu’au littoral sud dans la péninsule coréenne.

Celle-ci s’est divisée en Nord et en Sud durant plus de 70 ans, par l’occupation des troupes US. La nation coréenne est homogène : elle a la même lignée, la même langue, la même histoire, la même culture et le même territoire. Mais elle subit une douleur à cause de sa division.

Durant toute sa vie, le Dirigeant Kim Jong Il s’est consacré entièrement pour mettre un terme à cette tragédie de la nation. Selon sa volonté et sa détermination, en juin 2000, la rencontre au sommet Nord-Sud a eu lieu à Pyongyang, pour la première fois dans l’histoire de la division nationale, et à l’issue de laquelle, a été publiée la Déclaration commune Nord-Sud du 15 Juin, jalon pour la réunification du pays. En 2007, la Déclaration du 4 Octobre a été publiée comme déclaration d’application de cette déclaration commune. Ainsi, a été inaugurée une époque de réunification du 15 Juin en forçant l’admiration du monde entier.

Du fait des interventions et manœuvres de sabotage des Etats-Unis et à cause des actions des autorités sud-coréennes qui recourent aux forces extérieures et de leurs complots de confrontation avec les compatriotes, le mouvement de réunification de la Corée subit des épreuves et vicissitudes.

A la lumière des déclarations du 15 Juin et du 4 Octobre publiées grâce au Dirigeant Kim Jong Il, la nation coréenne réalisera à coup sûr la réunification du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *