LES PARTICIPANTS APPELES A RENFORCER L’APPROPRIATION DES ODD

BRAZZAVILLE, 25 FEV (ACI) – Le ministre du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Mme Ingrid Olga Ebouka-Babacas, a appelé le 24 février dernier à Brazzaville, les participants à la réunion technique sur la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans le pays à renforcer l’appropriation des ODD au niveau technique et de tous les acteurs.

NATIONS UNIESOrganisé par le ministère du plan, de la statistique et de l’intégration régionale en partenariat avec le système des Nations-Unies, cette réunion vise à jeter les bases de la réflexion sur l’intégration des ODD à tous les niveaux, dans les politiques, les stratégies et les projets de développement au Congo.

La feuille de route comprend cinq axes à savoir la vulgarisation, communication et appropriation des ODD ; contextualisation des ODD ; l’intégration des ODD dans les politiques de développement ; le renforcement des capacités et le mécanisme de coordination et de suivi-évaluation.

Au total 17 nouveaux objectifs de l’agenda pour le développement lancés officiellement le 12 décembre 2016 au Congo par le premier ministre et adopté à l’unanimité en 2015 par les 193 Etats membres des Nations-Unies, ambitionnent de mettre fin à la pauvreté et à la faim, d’améliorer la santé et l’éducation, de combattre les changements climatiques et de protéger les océans et les forêts d’ici à 2030.

A cette occasion Mme Ebouka-Babacas a appelé les participants à faciliter et encourager les débats sur la mise en œuvre des ODD au Congo ; renforcer l’appropriation des ODD au niveau de tous les acteurs et définir les plans d’actions à court et moyen terme pour la mise en œuvre des ODD sont aussi des objectifs à atteindre.

Elle a  parties prenantes à arrêter une feuille de route qui prendra en compte les ODD dans le prochain Plan National de Développement (PND) et les autres politiques et stratégies nationales, « cette feuille de route soumise constitue la base de votre soutien à la réalisation et à la mise en œuvre réussie des ODD dans notre pays », a- t- elle ajouté.

Présentant les ODD, le coordonnateur du système des Nations-Unies, M. Anthony Ohemeng-Boamah a sollicité l’implication de tous pour atteindre les ODD en 2030 compte tenu de la dimension très ambitieuse en termes de progrès social.  La portée et l’ambition de ces nouveaux objectifs sont inestimables pour un progrès social effectif pour tous et pour la promotion de la paix. « Le développement ne vient pas spontanément, il est une affaire de tous. Il n’y a pas de développement durable sans la paix et pas de paix sans le développement durable », a insisté M. Ohemeng- Boamah.

Par ailleurs, il a révélé que les ODD définissent les priorités mondiales convenues pour les personnes et pour la planète dans un réveil des consciences collectives et dans un engagement solidaire pour une société inclusive et un développement durable pour cette génération et celles à venir.

Ils vont permettre à toute la société congolaise de relever ensemble les défis. Au cœur des ODD se trouve le principe de « ne laisser personne de côté », de donner une chance à toutes les femmes, tous les hommes et enfants de vivre dans la dignité.

Cette réunion a connu la participation des représentants du corps diplomatique accrédité au Congo, de l’université, de la société civile, du secteur privé, des agences du système des Nations-Unies et des fonctionnaires ministériels impliqués dans la préparation du PND. (ACI)

Marlyce TCHIBINDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *