REMISE DES ATTESTAIONS DE FIN DE FORMATION A735 JEUNES VULNERABLES DU PDCE

BRAZZAVILLE,  25 FEV (ACI) – Le ministre de l’enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, M.  Antoine Thomas Fylla de Saint Eudes,  a remis  le 25 février dernier à Brazzaville,  des attestations de fin de formation à 735 jeunes vulnérables de la première vague du Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité (PDCE).

Les formations de cette première vague lancées le 31 octobre 2014, ont été gratuites et le PDCE a pris en charge tous les frais de formation des jeunes. Pendant la formation, une prime de transport était versée hebdomadairement aux jeunes de deux  sous composantes, une assurance scolaire souscrite et un équipement de sécurité constitué d’une tenue, casque, chaussures et gants était attribué à chaque apprenant.

Le PDCE  a appuyé les prestataires de formation et maîtres artisans par l’acquisition d’un équipement indispensable à la formation.

Le coordonnateur du PDCE, M. Auxence Léonard Okombi, a indiqué qu’à l’issue de 6 mois de formation, la composante « formation professionnelle, insertion professionnelle appui à l’entrepreneuriat des jeunes vulnérables », a formé 72 jeunes dont 15 filles au centre Don Bosco dans les filières de mécanique générale, soudure, mécanique auto, électricité bâtiment et menuiserie.

A l’école sœur Saint François Régis de Poto-Poto, 69  apprenants ont été formés et ont fini leur formation dans les filières, entre autres, de coupe et couture, restauration, valet de chambre, puériculture. Tous ces jeunes sont actuellement en stage dans les entreprises pendant trois mois, a-t- il dit.

Pour la sous composante « formation professionnelle pour les micro-entrepreneurs », 260 jeunes ont été formés par vagues successives en micro entrepreneurs dans le domaine de la gestion des affaires avec les prestataires Training, IPRC et le Forum des Jeunes Entreprises du Congo (FJEC).

 S’agissant de la 3ème  sous composante, 302 jeunes adolescents dont 191 jeunes filles âgées de 16 à 19 ans, ont terminé une formation de 12 mois auprès de 43 maîtres artisans dans les filières couture, coiffure, pâtisserie, soudure, mécanique auto, menuiserie, électricité bâtiment, carrelage, plomberie, transformation agroalimentaire et maçonnerie.

Après cette formation, une évaluation a révélé que 62,96% de jeunes ont acquis un niveau d’acquisition des compétences jugées satisfaisant.  Tandis que 31 % ont atteint un niveau moyen des compétences et 5,96% ont atteint un niveau peu satisfaisant. Certains maîtres artisans assurent déjà la remédiation auprès de ces deux dernières catégories des jeunes.

M. Okombi a précisé que ces jeunes seront accompagnés dans la recherche de l’emploi ou l’installation en emploi indépendant. Le coordonnateur du PDCE a noté quelques difficultés rencontrées lors de cette première expérience et particulièrement le décrochage estimé entre 15 et 20% à cause de la maladie et de l’hospitalisation, la reprise de la scolarité, l’éloignement du centre de formation et les cas de grossesses.

Ces récipiendaires ont reçu des autorités les attestations en attendant que le ministère de la formation qualifiante finalise le dispositif de certification de cette formation qualifiante, a fait savoir M. Okombi. Il a rappelé qu’une cérémonie similaire a eu lieu, le 17 janvier dernier à Pointe Noire, où 511 jeunes en fin de formation ont reçu du ministre de l’enseignement technique leurs attestations de fin de formation. (ACI)

Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *