VERS LA MISE EN PLACE D’UNE STRATEGIE DE SANTE PROPRE AU CONTINENT

BRAZZAVILLE, 25 FEV(ACI) – La ministre congolaise de la santé et des populations, Mme Jacqueline Lydia Mikolo, représentera, en compagnie de la directrice générale du Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHUB), Mme Gisèle Marie-Gabrielle Ambiero, le Congo aux travaux de la 4ème édition du Forum Afrisanté 2017 (FAS), prévus du 1er au 2 mars prochain à Marrakech au Maroc.

Ce forum qui se tiendra sous l’égide du ministère marocain de la santé vise à renforcer le partenariat Sud-Sud, pour mettre en place une stratégie de la santé propre à l’Afrique Centrale, du Nord et de l’Ouest, indique un document parvenu à l’ACI.

Le président marocain des conférences, M. Hassan M. Alaoui, s’est dit convaincu que l’expérience du ministère congolais de la santé dans l’amélioration de la situation sanitaire des citoyens, représentera une des briques qui permettra de construire une stratégie de la santé propre à notre région.

Suite aux francs succès des trois précédentes éditions, le FAS s’impose aujourd’hui comme une réelle plateforme B2B, de débats et d’échanges, pour tous les acteurs clés du développement des systèmes de santé en Afrique francophone.  200 participants en provenance de la région et du reste du monde sont attendus à ce forum, indique le document.

Au cours de ses différentes éditions, le FAS a réussi à réunir les économistes de la santé, les juristes, les planificateurs, les organismes internationaux, les établissements de formation, les laboratoires, les distributeurs des produits pharmaceutiques.

En marge de cette 4ème édition, une séance d’appels  à projets sera organisée. Les ministères de la santé de la région sont invités à présenter leurs programmes d’investissements dans les établissements de soins (hôpitaux, CHU, centres communautaires), ainsi que les projets qui peuvent être réalisés.

« Cette vision horizontale des systèmes africains de santé a souvent manqué.  Nous la considérons comme l’approche nécessaire capable de soutenir les politiques et les efforts des décideurs africains pour apporter des réponses pragmatiques aux défis de santé », a déclaré  M. Alaoui. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *