L’OCDH CONDAMNE LA VIOLENCE POLIQUE

BRAZZAVILLE,28 FEV(ACI) –Le directeur exécutif de l’observatoire Congolais des Droit de l’Homme (OCDH), M. Trésor Chardon Nzila kendet,  a présenté le 28 février à Brazzaville,  le rapport annuel 2016 qui  condamne  la violence politique découlant des violations des droits humains.

« La répétition tragique des violations  des droits humains  au Congo découle visiblement de la gouvernance actuelle basée sur la violence politique, le mépris des droits humains et l’anéantissement total de l’équilibre des pouvoirs .Cette tendance tend à  se perenniser à  ce jour sans aucun signe d’amélioration », a notifié le rapport annuel de l’OCDH.

Au regard de la situation, critique des droits humains dans le pays, l’OCDH a invité les autorités congolaises à  prendre en compte les principales recommandations  formulées à  l’endroit du gouvernement, au Parlement, aux Nations Unies et aux partenaires au  développement,  dans le  cadre de l’amélioration et  du  respect des droits humains au Congo.

Ainsi, au gouvernement Congolais l’OCDH a demandé entre autres l’institution d’un observatoire national indépendant de prévention de la torture et   garantir la présence d’organisation de défense des droits humains parmi ses membres conformément à la  convention des Nations Unies contre  la torture ,  ratifiée  par le Congo,  la diligence d’une enquete indépendante sur les cas  de politique et  d’atteintes à  l’environnement dans lazone d’exloitation pétrolières ainsi que  sur les  violations des droits communautés  spoliées des entreprises des ressources naturelles à travers le pays.

De meme au Parlement l’OCDH a exigé une enquete parlementaire sur les  differents cas de violation, des  droits humains, l’interpellation des  ministres en charge de la sécurité, des droits humains et  de la gestion des ressources naturelles.

Auprès  des Nations Unies, l’observatoire Congolais des Droits de l’Homme a sollicité la mise en place d’un mécanisme de surveillance de  la situation  des  droits humains au Congo,  tout en encourangeant les protagonistes politiques à  un véritable dialogue global et inclusif sous l’égide de la communauté internationale de l’OIF et l’UA.

Enfin, la rapport annuel 2016 de l’OCDH sur les droits humains un Congo  intitulé «  une gouvernance par la terreur et  le mépris  des  droits humains » , a exhorté les  partenaires au développement à  s’assurer que  l’aide au gouvernement Congolais privilégié le soutien  au  respect des droits de l’homme et le bien –etre des populations.(ACI)

Delphin KIBAKIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *