ŒUVRER POUR UN TOURISME DURABLE EN 2017

BRAZZAVILLE, 30 MARS (ACI) – Les Nations unies ont appelé les entrepreneurs, des sociétés, des créateurs et de communautés à faire de 2017, une année internationale du tourisme durable, afin créer un monde plus propre, plus respectueux de l’environnement et plus inclusif.

Cet appel est lancé dans un communiqué de presse des Nations Unies, parvenu le 30 mars à l’ACI, dans lequel elles interpellent tous les acteurs du tourisme,  tout au long de 2017, à entreprendre les activités et les initiatives tendant à promouvoir la transformation pour un environnement sain.

«C’est une fête pour chacun de nous: ceux qui travaillent et qui s’intéressent au secteur et à sa durabilité, ainsi que les consommateurs qui voyagent pour découvrir, expérimentent et donnent quelque chose en retour», indique le communiqué.

La campagne «Travel.Enjoy.Respect», liée à l’Année internationale du tourisme vise à souligner précisément le rôle du voyageur dans l’amplification du potentiel touristique, tout en évitant les dommages sur l’environnement, les traditions, la culture, le patrimoine et les communautés locales.

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les dépenses touristiques  sont passées de 2 milliards de dollars en 1950 à 1,2 milliard de dollars en 2015. Le nombre de touristes internationaux a également augmenté passant de 25 millions en 1950 à 1,2 milliard en 2015.

Quoique d’innombrables emplois aient été créés dans le secteur, le tourisme durable ne représente encore qu’une petite fraction de l’industrie au niveau mondial.

Le tourisme génère environ 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Selon l’ONU Environnement, cette proportion est plus élevée, soit 12,5 %  si des facteurs tels que la consommation d’énergie dans les hôtels et le transport de nourriture et d’articles de toilette sont inclus.

La croissance de l’industrie, souligne le document, ne montre aucun signe de ralentissement. «D’ici 2020, on estime que le nombre de touristes mondiaux atteindra 1,6 milliard. Pour atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris sur le changement climatique et les objectifs de développement durable, nous devons changer radicalement le tourisme», rapporte la source, invitant les communautés à réduire l’impact de leurs activités sur l’environnement.

«Vous pouvez utiliser vos vacances pour faire plus que des souvenirs. Avec des choix durables, vous pouvez contribuer à rendre notre monde plus propre et plus vert. Et vous pouvez être un ambassadeur mondial pour le respect – le respect de notre planète, notre culture et les communautés qui nous accueillent avec le cœur ouvert », conclu le communiqué des Nations unies. (ACI)

Philon BONDENGA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *