UN OUVRAGE SUR L’ETAT EN BOURSE

BRAZZAVILLE, 30 MARS (ACI)  – L’économiste congolais, M. Daniel Ngassaki, a présenté à Brazzaville, son ouvrage intitulé «L’économie aux canons de l’infinitique inclusive» ou «l’invention de la richesse pour tous par l’introduction de l’Etat en bourse», paru aux Editions Karthala à Paris en novembre 2016.

         Au cours d’une conférence débat sur l’infinitique inclusive animée par l’auteur sous la moderation du Pr Louis Bakabadio et les témoignages de MM. Serge Ikiémi responsable du cercle de réflexion « Café du Savoir  et Joackim Mbandza, directeur de publication du journal La Semaine Africaine, il a été démontré comment éliminer la pauvreté et atteindre la  richesse pour tous démocratiquement.

         « L’Infinitique inclusive est un néologisme crée en 2015, découlant de la combinaison de deux concepts, l’infini quantitatif en tant que limite absolue et indépassable des nombres en mathématiques et celui de l’inclusion économique et sociale en sciences économiques », a développé le banquier Ngassiki lors des débats.

« C’est une politique économique mathématiquement intelligible permettant de réaliser le miracle de la richesse pour tous les citoyens, hommes, femmes et enfants, sans distinction et exclusion, ni groupes  prioritaires », a souligné l’auteur de la découverte et l’invention d’un capitalisme sans pauvreté ni inégalité fondamentales au moyen de l’introduction de l’Etat en bourse ».

« L’introduction de l’Etat en bourse comme société appartenant  à tous les citoyens peut permettre à chaque citoyens de disposer d’un patrimoine en actions de l’Etat de valeur financière fondamentalement élevée pouvant tendre à l’infinie, ce qui correspond à l’élimination   mathématique, universelle, pure et parfaite de la pauvreté et de l’inégalité économique, a conclu l’économiste sur cette nouvelle doctrine et loi économique.

Publié en 270 pages, « l’infini tique inclusive » compte deux parties qui traitent principalement pour la première, la nouvelle alliance entre la démocratie, l’Etat et la finance à travers l’introduction de l’Etat en bourse, et la seconde, l’invention d’ un capitalisme inclusif pour tous,  avec une conclusion de l’ouvrage qui aborde l’éradication universelle de la pauvreté et de l’inégalité, a- t-on noté .

Ancien Secrétaire général de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) de 2010 à 2016 à Yaoundé au Cameroun, M. Daniel Ngassaki a déjà publié « Diversitéïsme »Eloge de la diversité  aux Editions  l’ Harmattan en 2005. Il est le créateur du blog « Capitalisme inclusif pour tous au 21e siècle » sur le site  du monde .Fr et le fondateur du Cabinet Conseil IC Group, Spécialisé dans « la richesse pour tous », a-t-on appris. (ACI)

Delphin KIBAKIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *