LE GOUVERNEMENT CREE DES CONDITIONS D’EGALITE AUX EXAMENS POUR LES ELEVES DU POOL

BRAZZAVILLE, 03 AVRIL (ACI)-Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole Collinet Makosso, a annoncé le 31 mars dernier à Brazzaville, la création des conditions  d’égalité aux examens, favorables aux élèves du Pool, en vue de rattraper le retard occasionné par les troubles politiques  dans ce département le 4 avril 2016.

«Donc s’il y a eu des retards,  nous créons des conditions soit par des cours de rattrapage soit par la mise à disposition des cours polycopiés aux élèves pour qu’ils affrontent les examens dans les conditions d’égalité», a fait savoir le ministre de l’enseignement primaire au cours d’une interview.

M. Collinet Makosso a, en outre, affirmé que les collaborateurs de son département, de façon générale et particulièrement pour la situation du Pool, sont en train d’évaluer l’exécution des programmes, afin de s’assurer que tous les établissements sont au même niveau.

Certes, beaucoup d’élèves se sont déplacés et fréquentent à Brazzaville,  mais les lycées fonctionnent normalement et les examens se feront dans les délais requis, a souligné M. Collinet Makosso.

Selon lui, les écoles primaires ont connu plus de difficultés et de problèmes surtout celles  situées dans certains villages éloignés des chefs- lieux de district, par le fait que les populations les ont quittés pour aller se réfugier là où ils se sentaient en sécurité.

Débuté en avril dernier, les violences dans le département du Pool,  ont  engendré 10 000 à 30 000 déplacés,  perturbant ainsi la scolarité de nombreux élèves, notamment  l’examen du baccalauréat  fixé au 31 mai prochain. (ACI)

Michèle MAKOUMBOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *