CONGO/CULTURE:PRESENTATION ET DEDICACE DU LIVRE «LE CLUB DES CROCODILES»

BRAZZAVILLE, 13 MAI (ACI) – L’officier et écrivain congolais,  M. Joseph Didier Bayidikila a présenté et dédicacé, le 12 mai à Brazzaville, son ouvrage intitulé «Le Club des crocodiles», édition l’Harmatan Congo. En vue d’éduqué la jeunesse naïve.

Dans ce livre de  de 112 pages et 12 chapitres, l’auteur relate l’histoire d’un jeune  homme,  Ndoye  Télé qui ne sait rien faire de particulier Jusqu’au jour où le destin le conduisit à se loger au palais du gouverneur Paul Laroche.

Ainsi, il passe du simple marmiton aux fonctions nobles de chef d’entreprise. Fils de forgeron,  ses origines de campagnard le poussent à élever des ovins. Il cède à son neveu Fara, la gestion de son entreprise. Ce dernier montre très tôt ses limites et l’entreprise tombe en faillite.

Pensant à redresser la société, Fara rencontre l’homme d’affaire, Diko par l’entremise du  gardien de la paix.   Il devait rallier le groupe des entrepreneurs de la place, unis au sein d’un club servant d’aide ou d’appui au développement des entreprises en cas de difficultés majeures de gestion ou de fonctionnement.

Les taux d’intérêt faibles étaient estimés entre 7 et 10%. Les statuts instituaient des cotisations  mensuelles, portant sur plusieurs droits et devoirs. On y prévoyait une assistance financière  en cas de maladie grave, de décès et de mariage, le Club des entrepreneurs tournait comme une mutuelle, selon l’auteur.

Elle tenait son siégé social dans un  night-club appelé «  Le Club des crocodiles ». C’est ainsi que Fara intègre cette structure, «nous voici scellés pour de beau jour», précise Diko

A cause de cette adhésion au club, Fara devenait l’objet d’un harcèlement. Aux termes du contrat, l’homme d’affaire réclame à Fara son Oncle Ndoye Télé  pour le sacrifice, mais l’effet retombe sur Fara lui- même qui meurt.

L’auteur a attiré l’attention du public sur le fait que le patron doit avoir l’œil dans la gestion de son entreprise. Car c’est lui qui connait les objectifs à atteindre, tout en ajoutant que c’est lui l’âme  l’entreprise. Aussi, M. Bayindikila a demandé au public de faire attention sur la multitude des sectes.

Né le 19 mars 1958 à Brazzaville, M.Bayidikila est directeur   du matériel (directeur technique) de la marine nationale.

Au cours de cette présentation, le président de l’Association Congolaise des Journaliste et Editeurs de Presse (ACJP), M. Abé Ngandziel Nguel a remis les diplômes d’honneur  « ACJEP- Laurent Bissé » à 8 personnes dont MM. Elounga Georges, Ngoulou François et Ngiunza  Ngoma Eugène.

Il a, à cette occasion,   invité le public à la science de la philanthropie prônant ainsi l’amour du prochain dans une société. (ACI)

Simone NGALEFOUROU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *