CONGO/ECONOMIE: VERS LA CONSTRUCTION D’UNE UNITE DE TRANSFORMATION DES CEREALES

BRAZZAVILLE, 18 MAI (ACI) – Le groupe français SOMDIAA (Société d’Organisation de Management et de Développement des Industries Alimentaires et Agricoles) à  travers la Société les Grands Moulins du Phare (SGMP) compte construire  un complexe industriel au Port de Pointe-Noire, en vue de contribuer à la réduction des importations des produits dans le pays, a-t-on appris d’une source bien informée.

A cet effet, une convention d’occupation du domaine portuaire pour la construction et l’exploitation de ce moulin mixte a été signée, le 15 mai dernier à Pointe-Noire, entre le président du conseil d’administration de la SGMP, M. Alexandre Vilgrain et le directeur général du Port Autonome de Pointe-Noire (PAPN), M. Séraphin Bhalat  sous le patronage du ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, M. Gilbert Mokoki.

Ce complexe dont le  coût est estimé à 16 milliards 495 millions 788.347  de FCFA, sera composé d’un moulin, d’une maïserie, d’une usine d’alimentation animale et d’un élevage permettant la production de poussins d’un jour en périphérie de Pointe-Noire. Ces différentes unités industrielles produiront pour le marché congolais, 70 000 tonnes de farine de blé, 9 000 tonnes de gritz de maïs, 10 000 tonnes d’alimentation animale et 1 million de poussins par an, a-t-on indiqué.

Le moulin va générer dès sa création, près de 70 emplois directs tous secteurs confondus et plusieurs centaines d’emplois indirects. Ces installations disposeront de potentiels d’augmentations de capacités significatives et pourront ainsi offrir une place de choix aux produits congolais dans l’approvisionnement de la sous-région en produits de première nécessité stratégiques.

Intervenant à cette occasion, le directeur PAPN a souligné que «l’essentiel de ce projet est surtout qu’il va permettre le développement de l’alimentation de bétail, du maïs et des poussins pour offrir aux petits éleveurs et paysans des intérêts économiques pour le port et pour le pays».

La SGMP participera en moins de 10 ans,  à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire du Congo en farine de blé adaptée aux spécificités de son marché, fournira 100% de la demande d’intrants céréaliers des industriels et impulsera le développement et la structuration de la filière nationale de l’élevage par la fourniture d’alimentation animale et de poussins d’un jour adaptés aux besoins des opérateurs nationaux.

SGMP entend, par ailleurs, mener ses projets agro-industriels structurants en vue de satisfaire les besoins nationaux existants et futurs par une production locale. Enfin, grâce aux débouchés industriels apportés, elle jouera un rôle d’accélérateur du programme d’appui et de développement de la production de maïs villageois dans la vallée du Niari porté par la SARIS-Congo.

Cette convention, a-t-on précisé, est de 25 ans à compter de la date de signature et elle est renouvelable  sur la période de 25 ans. Il deviendra la propriété du port et sera géré sous le régime du droit commun.

La SOMDIAA SA est présent au Congo depuis 60 ans. Elle dispose d’un Chiffre d’Affaires de 464 millions d’euros de Chiffre d’Affaires en 2016. Le groupe est devenu depuis 15 ans un expert de référence dans l’industrie agro-alimentaire en Afrique francophone. (ACI)

Dédé MASSAMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *