CONGO/EDUCATION: LANCEMENT SUR TOUTE L’ETENDUE DU TERRITOIRE NATIONAL DES EPREUVES DU BAC

BRAZZAVILLE, 30 MAI (ACI) – Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, M. Anatole collinet Makosso, procède ce 31 mai à Brazzaville, au lancement officiel des épreuves du baccalauréat session  de 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Avec un total de 82.855 candidats  inscrits dans tout le pays et à Luanda en Angola, le département de Brazzaville présent à lui seul, 43.157 candidats, soit 30.917 officiels et 12.240 libres.

Deux jours avant l’examen, le ministre Makosso a mis en garde les promoteurs des établissements privés et les responsables des écoles publiques qui seront pris dans une situation de fraude, en utilisant les téléphones portables comme moyen de transmission des sujets traités par les différents laboratoires qui seront placés au tour ou plus loin des centres d’examen.

         Dans son adresse, le ministre a fait mention de l’arrêté signé conjointement entre lui et le ministre en charge  de la justice, M. Pierre Mabiala, fixant les modalités de répression de la fraude aux examens d’Etat. A ce titre, le ministre a rappelé aux promoteurs et aux responsables des écoles publiques, les sanctions pénales qu’en cours toute personne qui fera usage de la fraude au bénéfice d’un ou de plusieurs candidats à cet examen.

Pour sa part, le premier vice-président de la Coordination Nationale des Promoteurs des Ecoles Privées (CONAPCO), M. Léonard Anka a appuyé la décision du ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation  de mettre en prison tout contrevenant aux dispositions prises pour le bon déroulement et la crédibilité de cet examen d’Etat que le ministre qualifie de social en raison de son implication de toute la famille.  (ACI)

Blanchard BOTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *