CONGO/ENERGIE: MULTIPLIER LES ACTIONS EN VUE D’UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE OSE ET DYNAMIQUE

BRAZZAVILLE, 30 MAI (ACI) – Le ministre congolais de l’aménagement du territoire et des grands travaux, M. Jean Jacques Bouya, a appelé le 29 mai dernier à Liouesso, dans le département de la Sangha, à poursuivre et à multiplier les actions en vue d’un développement économique osé et dynamique pour construire une nation prospère.

Dans son discours prononcé, à l’occasion de l’inauguration de la centrale hydroélectrique de Liouesso dans la Sangha, par le Président Denis Sassou-N’Guesso, M. Bouya a dit que pour le département de la Sangha, ces infrastructures qui se construisent, participent déjà à l’amélioration des conditions socio-économiques de base, au développement des initiatives locales, à l’amélioration des rendements des unités économiques existantes et même à venir.

La disponibilité de l’électricité pérenne participe à favoriser l’apprentissage scolaire, donc à l’amélioration du niveau de l’éducation, a-t-il affirmé, expliquant que les prestations hospitalières seront également améliorer, question d’offrir les soins de qualités pour réduire le taux de mortalité.

Du fait du développement de l’initiative locale, les emplois formels et informels vont se créer, s’amplifier et se perfectionner, permettant ainsi la sédentarisation des populations du département, pour en faire un pôle sûr d’attraction économique.

De son côté, le préfet du département de la Sangha, M. Jean Christophe Tchicaya, qui a exprimé sa gratitude au Chef de l’Etat pour la construction de ce barrage qui est un facteur de développement pour ce département aux potentialités naturelles multiples, (agriculture, faune, flore, halieutique, culturelle, minerais)  et un lieu touristique.

Il a appelé à la création des synergies visant à développer les relations des affaires internationales, à promouvoir la coopération gagnant-gagnant entre le Congo et la Chine et à créer un environnement écologique favorable. Il a exhorté les populations à préserver ce bijou et à accompagner les techniciens de la SNE qui y travaillent à mieux assurer leur mission.

Pour le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, M. Serge Blaise Zoniaba, s’exprimant à cette rencontre, il a indiqué de par la réalisation de ce boulevard  énergétique, le Congo jouera le rôle du pays de transit électrique pour les pays voisins de la sous-région. L’excédent d’électricité qui serait produit par les différentes centrales hydroélectriques sera vendu aux pays étrangers qui en exprimeraient les besoins.

La centrale hydroélectrique de Liouesso, première centrale de la Sangha, est une réponse aux exigences des temps, at-il dit, ajoutant qu’elle entrainerait un changement de mode de vie de la population, une augmentation des activités industrielles, la création des emplois, et l’amélioration des affaires.

De son côté, le coordonnateur des projets Imboulou/Liouesso, M. Léon Ibovi a exprimé sa satisfaction quant à la réalisation de ce projet qui, hier n’était qu’un rêve, tout en remerciant le Chef de l’Etat qui a fait confiance aux cadres congolais pour piloter ce projet.

Il a rappelé que depuis la mise en service de cette centrale en 2016, les populations de la Sangha, notamment de Mokéko, Liouesso et Ouesso ne connaissent pas le phénomène de délestage. Avant, la fourniture d’électricité à Ouesso était assurée  de 18 h à 23h par une petite centrale,  bloquant ainsi les activités des populations qui étaient obligées de travailler nuitamment suivant le mouvement de l’électricité. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *