CONGO/ENERGIE:ENCLENCHER LA DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT

BRAZZAVILLE, 30 MAI (ACI) –  Le chef de l’Etat congolais, M. Denis Sassou-N’guesso,   a invité les Congolais à saisir l’opportunité qu’offre l’Etat dans la création des conditions permettant la réalisation de certains projets d’intérêt commun, tels la production de l’énergie, en vue d’enclencher la dynamique de développement.

Dans une interview accordée à la presse, le 29 mai dernier à Liouesso, une localité du district de Mokéko, dans la Sangha, où il a inauguré la centrale hydroélectrique de Liouesso, permettant de fournir de l’électricité dans cette partie du pays, il a indiqué que  «les conditions, lorsqu’elles sont créées, il faut les saisir et en enclencher la dynamique de développement ».

« L’Etat crée les conditions de réalisation et le privé, les travailleurs individuels, les entreprises devraient se saisir de toutes ces possibilités pour se donner de l’emploi », a-t-il fait savoir, signifiant que c’est un message qu’il lance aux Congolais. « Il faut que tout le monde comprenne que l’Etat fait la régulation, l’Etat crée les conditions de base pour promouvoir le développement et les autres acteurs doivent prendre le relai pour créer la dynamique de développement », a expliqué le président Sassou-N’guesso.

Il a rassuré que « c’est avec tout le monde, – pas l’Etat seul – nous irons vers ce développement. C’est avec les travailleurs, les entreprises, les jeunes qui doivent avoir l’esprit d’entreprise que nous allons construire ce développement », rappelant son projet de société « La marche vers le développement, allons plus loin ensemble ». Il invite à la libre entreprise, notamment au développement du « capitalisme », comme a été le choix fait lors de la Conférence Nationale Souveraine de 1991

Prié de dire s’il avait atteint l’objectif avec la construction du barrage de Liouesso, M. Sassou-N’guesso a répondu  par un Oui et un non. A propos du oui, dit sa satisfaction parce qu’on vient d’ajouter au boulevard énergétique la centrale hydroélectrique de Liouesso.  Non, parce que nous avons encore beaucoup de travail. Il a cité à cette occasion la réalisation des projets de production d’électricité, à partir du gaz à Pointe Noire, le projet de construction de la centrale hydroélectrique de Sounda.

D’autres projets de construction portent sur la construction du barrage de Schollé, dans ce même département de la Sangha en collaboration avec les partenaires du Cameroun ;   la construction des lignes de transport d’électricité  jusqu’à Makoua-Owando. Ce qui pourrait donner une grande consommation de ce barrage hydroélectrique.

« C’est notre volonté de le faire, si nous construisons les barrages dont je viens de vous parler. Le boulevard énergétique est en construction, très avancée comme vous le constatez. Mais ce barrage hydro électrique dans la Sangha va donner une grande capacité aux entreprises installées dans ce département, les possibilités de vie meilleure à ses habitants et les possibilités d’entreprendre dans la petite et moyenne entreprise. Parce qu’il faut donner aux Congolais l’envie d’apprendre, de créer », selon le président. (ACI)

Alex MBEMBA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *