CONGO/INAUGURATION: SASSOU N’GUESSO INAUGURE LA CENTRALE HYDROELECTRIQUE DE LIOUESSO

LIOUESSO, 30 MAI (ACI) – La centrale hydroélectrique de Liouesso, située dans la sous-préfecture de Mokéko, département de la Sangha, à 87 km de la ville de Ouesso, a été inaugurée le 29 mai dernier, par le Chef de l’Etat congolais, M. Denis Sassou-N’Guesso qui était accompagné de son épouse.

Construite par la société chinoise China Gezhouba Group Compagny Limited (CGGC), pour un coût de 64 milliards 204 millions 397.117 FCFA, grâce à un financement issu du partenariat stratégique Congo-Chine, cette centrale à 44 m de hauteur maximum sur 375 m de longueur et 8 m de largeur pour un volume d’exploitation de 52.250.000 m3.

D’une puissance installée de 19,92 MW, la centrale de Liouesso est dotée de trois groupes alternateurs associés à deux transformateurs d’une puissance de 25 MVA chacun.

Elle est constituée des ouvrages permanents tels qu’une digue à enrochement avec masque d’étanchéité en béton ; un évacuateur de crue ; un tunnel de fond ; des conduites forcées ; un poste de couplage ; un bâtiment abritant les trois groupes turbo-alternateurs et doté de tous les systèmes de contrôle.

Pour accéder à la centrale, une route d’accès de 7 km à été construite partant de la Route Nationale RN2. Une cité moderne a été bâtie pour le personnel sur une superficie de plus de 80.007 m2 en pleine forêt équatoriale.

Cette cité comprend : 40 logements d’habitations entièrement équipés ; un hôtel de 15 chambres et un dispensaire équipés ; une école ; un poste transformateur ; un poste de transformation abritant la station de pompage d’eau et la bâche à eau ; un magasin des pièces de rechange ; un bâtiment faisant office de magasin d’alimentation ; des espaces verts et réseau VRD et des aires de jeux, de sports et de loisirs.

Le premier groupe de la centrale a été mis en exploitation depuis le 28 juin 2016, date de l’achèvement des travaux essentiels. Il permet d’alimenter les villes de Ouesso, de Mokéko et le village de Liouesso 24h/24h pour une charge qui ne dépasse guère les 5 MW, a indiqué le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, M. Jean Jacques Bouya, qui a fait savoir que le reste d’énergie disponible soit 14,92 MW cherche encore des preneurs.

En ce qui concerne les travaux relatifs aux lignes de transport associées, ils ont réalisés par la société chinoise China Machiney Engineering Corporation (CMEC) pour un coût total de 21milliards 859 millions 938.76 FCFA. Ces lignes ont permis de transporter l’énergie de Liouesso à Ouesso, puis de Ouesso à Mokéko.

Les travaux de la centrale hydroélectrique de Liouesso lancés officiellement le 18 mai 2012 par le Chef de l’Etat congolais Denis Sassou-N’guesso, ont employé 1000 agents dont 38 Chinois ; 600 Congolais et 16 expatriés de nationalité française et tunisienne.

La centrale hydroélectrique de Liouesso est construite sur la rivière Lengoué qui prend sa source dans le nord de Ouesso et s’écoule en direction Sud-est, en passant par les villages de Zalabout, Lengoué et Liouesso pour se jeter à 1300 km en aval dans le fleuve Likouala Mossaka qui à son tour rejoint le fleuve Congo à Mossaka.

La cérémonie d’inauguration de cette centrale s’est déroulée en présence des membres du gouvernement conduits par le Premier ministre, M. Clément Mouamba ; des représentants des institutions ; des chefs militaires ; des autorités politico-administratives ; du corps diplomatique accrédité au Congo ; des parlementaires et élus locaux de la Sangha ; des chefs de quartiers ; du préfet de la Sangha Christophe Tchikaya et bien d’autres personnalités de marque. La colonie chinoise au Congo était également de la partie. (ACI)

Alex MBEMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *