CONGO/POLITIQUE: UN APPEL A LA SOLIDARITE POUR LE POOL

BRAZZAVILLE, 05 JUIN (ACI) – Le mouvement congolais pour le respect de l’ordre constitutionnel, coordonné par M. Clément Miérassa, a lancé le 5 juin à Brazzaville, un appel à tous les départements du Congo, dans un élan de solidarité, pour tirer le département du Pool de son marasme.

Au cours d’une conférence de presse, le mouvement citoyen a exigé le retrait de la force publique de cette zone de conflits, le retour des populations dans leurs lieux d’habitation et la mise en place d’une commission parlementaire mixte élargie à la société civile.

A cette occasion, ce mouvement affilié au FROCAD et membre de la Fédération de l’opposition congolaise, a déploré la situation de crise économique actuelle, avec une «dette de plus de 10 milliards de dollars, soit environ 79% de son PIB, au-dessus de la norme communautaire de la CEMAC qui est de 70%». Selon lui, le Congo a engrangé plus de 30.000 milliards de FCFA de recettes pétrolières et 14.000 milliards d’excédents budgétaires.

Ainsi, le mouvement citoyen pour le respect de l’ordre constitutionnel, a dénoncé également l’incapacité de définir et d’élaborer des politiques économiques appropriées, permettant de réaliser la diversification économique.

Pour le mouvement citoyen, «la nécessité d’un dialogue national se justifie», car la sortie de crise exige que l’on cerne sans complaisance, les véritables causes de cette situation. La baisse drastique des prix du baril ne saurait expliquer cette crise socio-économique et financière au Congo, a-t-il fait observer.

A cet effet, cette formation politique de l’opposition a recommandé, entre autres, la réduction du train de vie de l’Etat, la publication au journal officiel des dirigeants politiques, la sauvegarde des dépenses sociales, de veiller au paiement régulier et mensuel des salaires, pensions et bourses des étudiants, le lancement d’une vaste campagne de moralisation de la vie publique. (ACI)

Delphin KIBAKIDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *