CONGO/FINANCES : MISE EN PLACE DE DEUX GUICHETS UNIQUES DE DÉDOUANEMENT

BRAZZAVILLE, 08 JUIN (ACI) – Le ministre des finances, du budget et du portefeuille public, M. Calixte Ganongo, a procédé le 8 juin à Brazzaville, au  lancement effectif des opérations de deux  Guichets Uniques de Dédouanement (GUD),  en vue  de  réduire les fraudes  et maximiser les recettes  dans ce  secteur.

A cette occasion,  le chef du département des finances a indiqué  que cette sécurisation bancaire et informatisée en un seul endroit est très importante. Car,  elle évite les opérations manuelles et fait gagner du temps aux usagers.

«En effet, avec l’installation du Guichet unique, les importateurs ne pourront plus faire le tour de plusieurs bureaux pour leurs opérations de liquidation», a expliqué le ministre des finances, avant de renchérir que  «dans la recherche de la sérénité en matière  de liquidation des opérations, nous avons décidé à tout prix d’informatiser et de mutualiser les outils».

La Redevance Informatique a été créée pour financer la mise en place de l’architecture informatique. «Nous avons créé pour cela, une Direction des Systèmes d’Information (DSI) qui s’attèle à cette tâche. A la vérité, nous recherchons l’interconnexion de nos trois attributs (Douanes, Impôts et Trésor», a argumenté M. Ganongo.

Installés respectivement au Beach et à l’entrée de l’aéroport international Maya- Maya,  ces deux guichets permettront aux importateurs ayant des opérations de dédouanement à effectuer, de se présenter aux agences  de la Banque Postale du Congo (BPC) se trouvant au Beach et à l’aéroport Maya-Maya  pour payer leurs droits de douane, en espèces ou par chèques bancaires.

Cette banque a été choisie  par le ministère des finances pour sécuriser les transactions douanières. C’est une révolution qui permet d’éviter les fraudes fiscales et autres tracasseries.
A Pointe-Noire, les guichets uniques sont installés depuis deux ans au Port autonome et à proximité de l’aéroport Agostino Neto. Dans les prochains jours, un guichet unique sera installé à Dolisie et un autre à Ouesso.

Au titre de cette année en cours, les recettes fiscales sont estimées à  1014 milliards  de francs CFA, dont  819 milliards  de francs CFA pour les impôts et taxes intérieures et  210 milliards   de francs CFA attendus pour la douane.

 La  mise en œuvre  de ces deux guichets est consécutive   au programme  de renforcement  de la gouvernance   économique  et financière  d’une part, et de l’amélioration des performances de l’administration douanière en matière de réalisation des recettes, d’autre part.

A cet effet, il a été prévu dans le budget exercice 2017, un financement pour le recrutement d’un consultant en vue de réaliser un audit des processus de dédouanement des marchandises. Cet expert  aura  pour tâche essentielle de faire un état des lieux des recouvrements des recettes douanières au cours de ces trois dernières années.

Il a aussi pour objectifs,  de préciser le niveau de performance actuelle et proposer un plan d’actions pour améliorer de manière substantielle le recouvrement des recettes douanières   et enfin  de définir un cadre de suivi des émissions, des liquidations, des mises en recouvrement et des réalisations des recettes douanières. (ACI)

Marna MANKENE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *