AFRIQUE DU SUD/COMMERCE: INTERDICTION DES PRODUITS DE VOLAILLE DU ZIMBABWE

BRAZZAVILLE, 10 JUIN (XINHUA/ACI) –  Les communautés  voisines notamment dans les zones de la province de Limpopo (Afrique du Sud) ont été exhortées à être extrêmement vigilantes et à déclarer immédiatement les décès inhabituels de poulets ou d’autres oiseaux aux services vétérinaires de l’État pour la collecte d’échantillons, a-t-on appris de source sûre.

L’Afrique du Sud a interdit récemment tout le commerce des oiseaux et des produits de volaille avec le Zimbabwe après une flambée de la grippe aviaire H5N8 signalée le 4 juin dernier.

«Tous les importateurs ont immédiatement été informés que leurs permis d’importation et tout permis n’ayant pas été utilisé devraient être retournés au ministère avec effet immédiat», a déclaré le ministère de l’agriculture, des forêts et des pêches de l’Afrique du Sud (DAFF) dans un communiqué.

«Nous avons renforcé les inspections de tous les envois, y compris tous les véhicules privés et publics dans tous nos points d’entrée, en particulier les points d’entrée et de sortie du Zimbabwe», a-t-il ajouté.

L’Association sud-africaine de la volaille (SAPA) a le 8 juin à Xinhua qu’elle était préoccupée par une perte potentielle de 140 millions de poulets due à la grippe aviaire en cas de propagation du virus du Zimbabwe.

«Nous sommes tellement concernés, c’est la première fois que le Zimbabwe a eu une grippe aviaire hautement pathogène dans ses poulets. Nous sommes à risque», a affirmé le PDG de la SAPA, M. Kevin Lovell. Selon le journal étatique The Herald, le virus a été détecté dans une ferme à Lanark, au Zimbabwe avec 2 millions d’oiseaux et a tué 7.845 d’entre eux.

«Le site affecté est proche d’un petit barrage où il existe un certain nombre d’oiseaux migrateurs différents, qui sont soupçonnés provisoirement d’être la source de l’infection », a indiqué le Herald.

De même,   le gouvernement du Botswana a annoncé  le 7 juin avoir interdit toutes les importations de volailles et de produits de volaille du Zimbabwe, pays voisin, suite au signalement d’un foyer de grippe aviaire.

L’impact de cette interdiction n’est pas encore perceptible pour les consommateurs, car de nombreux restaurants de Gaborone, la capitale du pays, poursuivent leurs affaires sans aucun changement.

Par ailleurs, les médias zimbabwéens ont signalé que les services vétérinaires du ministère avaient déclaré une quarantaine sur le secteur de la volaille et des œufs d’Irvine suite au signalement d’un foyer de grippe aviaire par les plus grands producteurs du pays. (XINHUA/ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *