CONGO/JEUNESSE: LE «THINK TANK», ELEMENT INDISPENSABLE POUR LA PRISE DE DECISIONS

BRAZZAVILLE, 17 JUIN (ACI) – Le « Think Tank » ou cercle de réflexion pour la refondation, l’unité et le renouveau du Congo, une association de jeunesse  devra devenir désormais  un élément indispensable pour la prise de décisions, a indiqué, le 16 juin à Brazzaville, le ministre de l’enseignement supérieur, M. Bruno Jean Richard Itoua.

Le « Think Tank » ou encore Carrefour a pour  objectif  de  montrer l’existence d’autres voies possibles et de parler entre jeunes, parler de façon constructive, structurer  des idées pour prendre des décisions.

Pour M. Itoua, Carrefour doit se mouvoir pour occuper tous les réseaux qui permettent aux jeunes de se parler entre eux, pourquoi ne pas avoir un site internet, c’est un objectif majeur.

 «Carrefour devra se décliner dans les arrondissements, dans les villes pour  avoir ce dialogue constructif et éviter que la voie des jeunes ne soit récupérée et ne soit instrumentalisée au service d’ambition qui ne soit pas du tout celle des jeunes. Ses assises sont une bonne initiative, elle ne devra pas faire oublier cette démarche fondamentale qui consiste à permettre aux jeunes de parler entre eux», a-t- il souhaité.

 Le ministre de l’enseignement supérieur s’est  engagé en apportant son appui à cette initiative pour  que les résultats des réflexions des jeunes puissent parvenir à la table du gouvernement et à la table du Chef de l’Etat.

«Je demande que les résultats des assises de 2016 ainsi que ceux de 2017 puissent rapidement être mis en forme tels que vous le souhaiteriez pour que je les apporte à la table du gouvernement et du Président. Je me suis engagé aussi pour que cela soit crédible et cohérent et que  le gouvernement vous réponde et je vous apporte la réponse», a-t- il promis.

Il a dit aux jeunes que l’engagement citoyen le plus important, le plus pertinent c’est l’engagement citoyen pour eux-mêmes. « Notre rêve est de voir chaque jeune devenir une fierté pour ce pays », a mentionné M. Itoua.

Pour sa part, le président  du partenariat de Perspectives d’Avenir, M. Guy Patrick Bassolok a appuyé les assises nationales et ce, depuis la première édition.

La Fondation Perspective d’Avenir  est impliquée dans les questions d’éducation, de formation professionnelle et qualifiante, d’entreprenariat et insertion professionnelle, de développement personnel, mais aussi de plaidoyer et de réflexion.

«La fondation ne ménagera aucun effort pour appuyer le processus de développement et d’échange des initiatives de la jeunesse», a-t-il rassuré. (ACI)

Sosthène MILANDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *