CONGO-INFRASTRUCTURES/INAUGURATION DU CENTRE INTERNATIONAL DE CONFERENCES DE KINTELE

BRAZZAVILLE, 21 JUIN (ACI) – Le Président de la République, M. Dénis Sassou-N’Guesso, a procédé le 20 juin à l’inauguration du Centre International de Conférences de Kintélé dans la banlieue nord de Brazzaville. Financés pour un coût global de 204 millions d’euros, soit 134 milliards 471 millions 103 mille 005 FCFA, les travaux de ce centre rentrent dans le cadre de la coopération économique entre le Congo et la Turquie à travers l’export/Import Eximbank.

Ce centre comprend, entre autres, une salle de conférence de 1500 places ; une salle des Présidents de 375 sièges dont 75 pour les Présidents et 300 pour les conseillers et officiels ; une salle de banquets de 1000 places, divisible en trois ; une salle de presse de 148 places ; un hôtel de 200 chambres dont 6 suites présidentielles ; un musée et salle d’exposition d’objets d’art ainsi qu’un héliport de 1012 m2.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, M. Jean Jacques Bouya, a qualifié ce centre d’une prouesse technologique pourvue d’un caractère intelligent. «C’est un véritable mouvement qui souffle au-delà de l’espérance. C’est aussi de l’art, mais un art d’un genre particulier réservé aux conquérants», a-t-il déclaré. Selon M. Bouya, l’érection de cet édifice pourra participer à l’embellie de l’économie du pays. Il va, entre autres, générer des flux de plus grands évènements au niveau national, régional, continental et même international ainsi que faire de Kintélé une nouvelle destination. «La mise en valeur de ce centre dont les atouts inestimables, justifie l’attrait des touristes et ne manquera pas de participer à la diversification de l’économie tant souhaitée», a-t-il souligné, ajoutant que ce complexe est une source de devises qui va créer l’emploi, doper la micro-économie de Kintélé afin de contribuer à l’amélioration des agrégats macro-économiques du pays.

Pour le vice-premier ministre turc, M. Numan Kurtulmus, ce projet constituera un jalon dans le processus de développement du Congo. «Je souhaite aussi que ces investissements aient de bonnes contributions au Congo qui est l’un des grands centres économiques de l’Afrique Centrale», a-t-il notifié, invitant les hommes d’affaires turcs à investir au Congo. Exécutés par la société SUMMA International, les travaux de ce complexe ont été réalisés pendant 12 mois par 1750 ressortissants Turcs et Congolais. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *