CONGO-TELECOMMUNICATIONS/PARTAGER LES RESPONSABILITES POUR SECURISER LES ENFANTS DANS LE CYBERESPACE

BRAZZAVILLE, 23 JUIN (ACI) – Le représentant du directeur régional de l’UIT, M. Emmanuel Kamdem, a appelé le 21 juin à Brazzaville, les enfants, les parents, les enseignants, la société civile et le gouvernement de se partager les responsabilités pour la sécurité des enfants dans le cyberespace, afin d’éviter toutes séries de risques et de dangers en ligne qui les préoccupent.

           Intervenant à l’ouverture d’un atelier sous le thème «Renforcement des capacités pour le développement et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de protection et d’autonomisation des enfants dans l’espace numérique», M. Kamdem a demandé aux acteurs de la stratégie nationale et consensuelle de la sécurité des enfants en ligne d’apporter les réponses claires et cohérentes aux préoccupations des enfants.

Il a énuméré ces préoccupations en sept phases, à savoir : les enfants en ligne sont exposés à de multiples risques, entres autres, les contenus illicites, les contenus illicites inadaptés à leur âge et des communautés sociales en ligne qui encouragent l’anorexie, l’autodestruction ou des sources d’influence politique qui prônent la violence, la haine et l’extrémisme.

Les enfants sont incités à rendre publique des informations personnelles, à poster des images, des vidéos, des textes pouvant compromettre leur propre sécurité et proscrire certains choix de carrière pour l’avenir.

Kamdem a évoqué aussi des comportements obsessionnels chez certains enfants et une utilisation excessive de l’internet peuvent avoir des effets délétères sur leur santé et leur vie sociale.

Il a également souligné que parmi ces enfants, il y a ceux qui sont en phase de développement et d’apprentissage et qui ne sont pas en mesure d’identifier, d’évaluer et de gérer les risques susceptibles qui se présentent à eux.

Le principal acteur national de la protection des enfants dans les espaces numériques doit assumer un leadership pour l’élaboration et l’adoption d’une stratégie nationale accès sur les résultats, a dit le représentant de l’UIT.

«Un renforcement de l’expertise des cadres nationaux en planification accès sur les résultats, en élaboration des projets peut être un facteur important dans l’amélioration de l’efficacité des programmes et des projets de développement de la sécurité des enfants en ligne», a-t-il souhaité.

Le représentant de l’UIT, a salué la volonté du ministre des postes et télécommunications, M. Léon Juste Ibombo, de relever le défi multidimensionnel de la sécurité des enfants en ligne avec toute l’efficacité et toute l’efficience nécessaires et approuver le projet sans plus tarder. (ACI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *