CONGO-UA-LIBYE:LE PRESIDENT DENIS SASSOU-N’GUESSO FAIT LE POINT SUR LA CRISE LIBYENNE

BRAZZAVILLE, 05 JUIL (ACI) – Le chef de l’État congolais M. Denis Sassou-N’Guesso, qui a participé au 29ème sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba en Ethiopie, depuis le 3 juillet dernier s’est adressé à ses pairs à propos de la crise libyenne dont il dirige le Comité de Haut niveau.

           Il a réuni à huit clos les principaux protagonistes de la crise, pour tenter de trouver une issue, en marge du 29ème sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est tenu les 3 et 4 juillet derniers sur le thème : «Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse».

Le ministre congolais des affaires étrangères, M Jean-Claude Gakosso qui faisait le point à la presse de sa récente visite en Libye où il a rencontré les différents protagonistes de cette crise, a dit son optimisme quant à l’avancée des négociations devant permettre la résolution de cette crise.

«Je suis optimiste car je vois les choses bouger. Lors d’une récente mission en Libye, j’ai rencontré les principaux acteurs de la crise : Fayez al-Sarraj, le chef du gouvernement reconnu par la communauté internationale ; Abderrahmane Souihli qui dirige le Haut Conseil d’État, Aguila Salah Issa, le président du Parlement de Tobrouk et le maréchal Khalifa Haftar, en première ligne dans la lutte contre les groupuscules djihadiste», a-t-il dit.

Il a affirmé que «maintenant, il revient à l’UA d’amener chacun vers une sortie de crise durable, aujourd’hui, nous savons ce que veulent les uns et les autres, ce que refusent les uns et les autres».

Prié de dire si les positions des différents protagonistes sont-elles réellement conciliables, il a répondu que «ce n’est pas facile mais avec la volonté et un peu d’humilité, on pense qu’ils peuvent fléchir et faire des concessions afin d’aboutir à un accord acceptable».

La Libye est livrée aux rivalités de milices depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 Cette situation constitue une préoccupation majeure de la communauté internationale et du continent africain tout entier. (ACI)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *